Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le pouvoir de création, tentation ultime ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elenwë
Détenteur du Livre de Mazarbul
avatar

Nombre de messages : 2728
Age : 21
Localisation : Désert glacé de l'Helcaraxë
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Le pouvoir de création, tentation ultime ?   Lun 1 Avr - 13:48

... ou l'art de créer des sujets inutiles à la Elenwë -.-'

Bon, je m'explique. J'ai remarqué un point commun entre tous les méchants qui me semble assez important mais auquel je n'avais pas vraiment porté attention auparavant.
En effet, il est dit explicitement dans le Silmarillion que Melkor, à l'origine, possédait le pouvoir, similaire à celui d'Aulë, de créer les choses. La différence essentielle entre eux réside dans le fait que là où Aulë reste humble et partage avec tous ses créations, donnant et demandant des conseils, Melkor désire être le seul à créer et veut détruire tout ce qui n'est pas de lui. Ce qui de fil en aiguille conduira à devenir le le Morgoth que nous connaissons tous.

La plupart de ses serviteurs sont les Balrogs, les esprits de feu, qui constituent plus une masse indifférenciée obéissant à leur maître que des individus capable de devenir le gros méchant de l'histoire. Mais parmi tous les serviteurs, un se distingue, notre cher Sauron.
En effet, il n'est pas un esprit du feu à l'origine et ne devient donc pas un Balrog (heureusement ^^) mais se révèle un très bon stratège si je ne m'abuse et finit par devenir le méchant à abattre pendant deux Âges, c'est pas rien.
Or, si l'on remonte aux origines de Sauron, on s'aperçoit qu'il était tout d'abord un Maia au service d'Aulë, ce qui veut donc dire que son pouvoir s'approchait également de cette capacité à créer des choses. La tentation est venue de son désir d'ordre ainsi que de la puissance qu'offrait Melkor.

Les deux méchants de la TdM ont donc un beau point commun. De tous les Ainur corrompus, on trouve deux catégorie: les esprit de feu (les Balrogs) et les "créateurs" (Morgoth et Sauron) qui semblent dominer les autres.
Deux méchants, ça n'est pas beaucoup mais ce sont les deux méchants prédominants. De plus, nous trouvons par la suite un troisième Ainur corrompu au sein des "méchants que l'on remarque", il s'agit de notre bien-aimé Saruman, en réalité nommé Curumo (ou un truc dans le genre). Et si l'on en croit les Contes et Légende Inachevés, de qui, à votre avis, Saruman était-il le serviteur avant tout cela ? D'Aulë, exactement.
Troublant n'est-ce pas ? Il semblerait qu'à moins d'être aussi désintéressé qu'Aulë, il soit bien difficile de résister à la tentation avec un pouvoir pareil.

Poussons l'analyse un peu plus loin. Quel est le peuple des elfes qui s'est rebellé, a commis trois Massacres Fratricides et a été banni pendant un temps de Valinor ? Les Noldor. Et de quel Vala les Noldor était-ils les plus proches et ont-ils tout appris ? D'Aulë, encore une fois. Fëanor était le plus doué d'entre eux et quand on voit où l'orgueil qu'il plaçait dans ses créations l'a mené...

Il vous en faut plus ? Et bien je me contenterais d'émettre cette simple hypothèse: à votre avis, que ce serait-il passé si Aulë, au lieu de se soumettre humblement à Iluvatar au point d'accepter de détruire les Nains qu'il aimait tant, s'était rebellé, plaçant son orgueil dans cette création incroyable ?
Les autres Valar ont peut-être été soumis à une tentation extrême à un moment ou un autre mais à part Ossë (c'est pas un Vala mais bon...), on a pas tellement d'autres exemples. Et je pense que ce passage représente quand même une des plus grandes tentations auxquels ils puissent être soumis, faire vivre leurs propres créatures. Aulë, malgré toute son humilité, aurait bien pu passer du mauvais côté.

Bref, c'est quelque chose qui paraît un peu évident que le pouvoir de créer des choses représente ce que j'appelle la tentation ultime, mais je n'avais jamais vraiment fait attention à tous ces liens entre les "méchants". Et vous, vous en pensez quoi ?


Dernière édition par Elenwë le Dim 30 Aoû - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/4218308/
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Le pouvoir de création, tentation ultime ?   Lun 29 Avr - 18:17

Fort intéressante réflexion... Je n'avais pas vu la question de cet angle.

Il me semble que le 'pouvoir de création' est en fait un symptôme de la faute qui fait sombrer tous les personnages mauvais. Cette faute, à mon humble avis, c'est de vouloir égaler Eru ou les Valar (ça dépend de quel cas on parle); après tout, vouloir créer comme Eru n'est ce pas le plus grand exemple d'orgueil ou d'arrogance?

Je pense très fortement à Númenor et Ar-Pharazôn (qui ressemble terriblement à Pharaon dans les textes Abrahamiques), par exemple et même les Noldor quand on y pense.

Pouvoir créer ce qu'Eru créer, est en fait un moyen pour conforter son orgueil; prouver être son égal ou supérieur. Du moins, c'est ce que j'ai perçu.


_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Elenwë
Détenteur du Livre de Mazarbul
avatar

Nombre de messages : 2728
Age : 21
Localisation : Désert glacé de l'Helcaraxë
Date d'inscription : 15/09/2012

MessageSujet: Re: Le pouvoir de création, tentation ultime ?   Ven 1 Aoû - 15:44

De par le Silmarillion read-along sur tumblr, je me suis récemment lancée dans un débat avec deux autre personnes sur cette question de l'orgueil dans le Silm' et la comparaison que l'on pouvait en faire avec sa condamnation dans le christianisme (en l'occurrence puisque Tokien était catholique) mais aussi dans d'autres religions.

Une de ces personnes a soulevé un nouveau point que je trouve très intéressant, c'est que s'il l'on pousse plus loin cette idée d'hybris, d'égaler Eru en créant soi-même, on en arrive au culte des faux dieux, l’idolâtrie étant, comme on le sait, fortement condamnée dans le christianisme (comme le judaïsme et l'islam il me semble)
Et c'est bien ce dont il s'agit je pense, comme on le voit d'abord avec Morgoth qui crée son propre peuple mais surtout à Numenor lorsque Sauron convainc Ar-Pharâzon de vouer un culte à Morgoth. Puis avec la sorte de vénération que les armées du Mordor ont pour Sauron.

Bref, tout ça pour dire que l'orgueil placé dans les créations mènerait ensuite à la volonté de devenir soi-même un dieu. Et là encore, Aulë peut servir de contre-exemple puisqu'il s'humilie (dans le bon sens du terme hein!) devant Eru et refuse de devenir un dieu omnipotent pour les Nains qui dirigerait la moindre de leurs actions. Et c'est cette soumission et offrande à Eru qui lui permet à la fois de garder les Nains vivants et de rester un Valar, de ce que j'en comprends en tout cas.

(Voilà, je trouvais juste le rajout de l'idolâtrie intéressant ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/4218308/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8519
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Le pouvoir de création, tentation ultime ?   Lun 11 Aoû - 2:22

J'avais oublié le passage où Aulë refuse d'être un dieu pour les Nains et j'allais justement l'évoquer comme "wannabe dieu" qui s'en était bien tiré. Il faut vraiment que je relise le Silm !

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pouvoir de création, tentation ultime ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pouvoir de création, tentation ultime ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de création, tentation ultime ?
» 3. Création d'un Pouvoir Spécial
» Création de personnage
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: