Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur la force de caractère des personnages féminins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 13 Avr - 8:08

A priori, on a tendance à voir Eowyn comme la femme forte de l'oeuvre.
Mais je vous invite à inverser cette perception. Et si justement Eowyn faisait preuve de faiblesse mentale en suivant un chemin de masculinisation? Plus explicitement, Eowyn suit Aragorn et plus encore son frère. Son enfance a été entourée de trois hommes et c'est par rapport à leur perception qu'elle définit la gloire et l'action la plus noble. Par conséquence, elle voit la guerre comme le seul moyen d'obtenir une certaine respectabilité. Donc son acte de bravoure est en fait une répétition du schéma masculin que ses modèles ont suivi.

En ce qui concerne Arwen, elle fait un choix à l'apparence facile et "féminine". Mais si on réfléchit bien, il faut sacrément du courage pour accepter la mortalité en échange de l'amour. En plus, elle choisit un homme bien plus jeune qu'elle et qui n'est pas vraiment approuvé par son père. Ok, elle part pas en guerre et ne prouve pas ce genre de courage. Pourtant, sa passivité demande aussi de la force de caractère. Elle accepte d'attendre un homme qui ne reviendra peut être jamais. En plus, c'est elle qui annonce son retour et sa gloire à travers la bannière qu'elle lui brode. Enfin, on reste encore dans une force mentale par rapport aux hommes.

Galadriel s'échappe de ce schéma. Elle est caractérisée comme plus puissante que Celeborn. Et c'est elle qui reste infléchissable face à Sauron. De plus, son départ pour Valinor n'implique que elle. Celeborn reste après son départ et je pense que ça ne montre pas un amour défaillant mais plutôt la force de caractère de Galadriel (ou peut être son égo démesuré).

Bon je sais que dans l'oeuvre de Tolkien il y a d'autres femmes. Mais je vous invite à m'aider dans cette réflexion...

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.


Dernière édition par Estel le Dim 13 Avr - 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Ellada
Prince Orateur de Dol Amroth
avatar

Nombre de messages : 4300
Localisation : Eryn Lasgalen
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 13 Avr - 8:10

Ma soeur, ça m'étonne de toi que tu n'ais pas parlé de long en large de Gilraen.
Revenir en haut Aller en bas
http://elyella.deviantart.com/gallery/scraps/
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 13 Avr - 11:03

Effectivement... Gilraen. Son récit n'est relaté que dans les appendices. Elle a épousé Arathorn malgré son grand âge et la réticence de son père. Son rôle dans la terre du milieu est de donner naissance à l'espoir et s'assurer qu'il ne tombe pas dans de mains ennemis. Elle reste avec Aragorn à Imladris et ce n'est qu'au départ de ce dernier qu'elle retourne en Arnor parmi les siens. En quelque sorte, avec Arwen, elle fait parti des femmes qui font qu'Aragorn est qui il est. Je suis persuadé que sans Gilraen et sa constance (elle est devenue veuve après 3 ans de mariage), Aragorn n'aurait pas pu être ce valeureux héros. Sa force ne peut pas être niée ni eclipsée par les exploits de son fils. Elle incarne la figure de la Mère.Vu qu'Arathorn meurt très tôt, et qu'on ne la voit pas trop en tant que fille... Elle est effectivement le symbole de la maternité. J'irais jusqu'à dire qu'elle incarne une figure de Marie.

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Cirya des forêts d'argent
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 35
Localisation : dans le domaine d'Elentari
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 13 Avr - 11:14

Fort intéressant... Mais de mon point du vue, le personnage féminin qui a la plus grande force de caractère est Eowyn... Il me paraît plus difficile (et courageux) pour une femme de se lancer dans une bataille où elle peut y laisser la vie, plutôt que de renoncer au foyer paternel pour se marier, ce qui est un schéma très classique pour une femme...

Pour moi c'est justement le fait qu'Eowyn suive une voie normalement réservée aux hommes (et on lui signifie bien qu'elle ne devrait pas en être) qui montre une incroyable force de caractère, car elle sort des sentiers battus, de la voie toute tracée de la vie d'une femme. C'est tout le contraire avec Arwen, qui certes doit accepter de perdre son immortalité, mais aussi quitter son père pour aller épouser un homme : le problème particulier de la mortalité mis à part, nous retrouvons le destin archi-classique des jeunes filles à marier!

Galadriel est aussi un cas spécial, elle a suffisamment de force mentale et de sagesse pour résister à l'appel de l'Anneau et pour protéger sa forêt, mais concrètement, elle ne fait pas grand chose pour contrer Sauron dans ses actions générales, et ne songe qu'à quitter ces terres...

J'ai tendance à considérer que le courage se trouve plus dans les actions "physiques" où on risque sa vie que dans des décisions à prendre qui certes, vont modifier l'avenir, mais ne sont pas dangereuses en soi... Arwen se condamne à mourir, mais pas dans l'immédiat! Elle aura le temps de goûter au bonheur, alors que ce bonheur est bien certain pour Eowyn quand elle part combattre...

Mais la vision d'Estel est très intéressante aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Finduilas
Sméagol Conteur Perfide
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 27
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 15 Avr - 21:30

petit ajout très bref parce que je dois aller me coucher et que je ne devrais pas être ici:

En ce qui concerne Eowyn, bien que je la considère comme étant la plus forte, je crois que c'est parce qu'elle n'attend plus rien de la vie et qu'elle croit que seul la mort l'attend qu'elle se risque à la guerre...(dans le livre, elle fait ce choix après la venue d'aragorn qui emprunte le chemin des morts, mais avant l'arrivée de Théoden)... et lorque Faramir la voit la première fois, c'est par pitier qu'il s'intéresse à elle avant de, avec le temps, finir par l'aimer d,un véritable amour
Revenir en haut Aller en bas
Ewina
Warg Jappeur
avatar

Nombre de messages : 1104
Age : 27
Localisation : Branche d'un hêtre, Imladris...
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mer 16 Avr - 3:17

Comme Es, je ne crois pas que ce soit Eowyn qui ait la plus grande force de caractère (même si c'est loin d'être un concours) elle est surtout très butée, mais je ne vois pas ça comme du courage, au contraire, son rôle serait de rester et de protéger son peuple, et elle ne l'assume pas, parce qu'elle préfère suivre sa famille et surtout, pour moi elle a peur de la solitude, de l'attente, des longs mois angoissants sans rien connaitre du devenir des hommes/défenseurs. En partant au combat, elle s'en remet au hasard, et un bref hasard, elle sait très bien qu'elle a de grandes chances de mourrir, mais au moins elle sera entourée et elle aura eu l'impression d'être utile (elle a d'ailleurs de la chance d'avoir été utile, parce que dans la vraie vie, je n'y crois pas trop). Bref, elle est impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Doc
Ours à la Parole Imposante
avatar

Nombre de messages : 1184
Age : 29
Localisation : Himring
Date d'inscription : 03/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Jeu 17 Avr - 9:13

Je plussoierais volontiers au sujet de Galadriel, qui a en plus pour elle un passé intéressant : rebelle contre les Valar puisqu'elle s'exile (même s'il me semble que Tolkien a tenté d'amoindrir ce côté là à la fin de sa vie), elle n'hésite d'ailleurs pas à abandonner ses parents pour poursuivre ses ambitions, leader dans la traversée de l'Helcaraxë...elle persiste dans sa rebellion en refusant de retourner à Valinor à la fin du Premier Âge. Même mariée, elle semble garder une grande indépendance, en se liant d'amitié avec des Nains, en se séparant à l'occasion du Celeborn ou en gouvernant seule...
Fin, c'est quéqu'un la dame, quoi ?
Et puis je trouve quand même qu'Arwen fait preuve d'un courage non négligeable, mais s'il est relegué à l'arrière-plan/aux Appendices. Qu'il s'agisse de l'histoire de Lùthien, d'Arwen, ou de l'Athrabeth Finrod ah Andreth, il me semble que Tolkien accorde beaucoup d'importance à la différence de destins entre Elfes et Hommes et au chagrin qu'elle peut engendrer...Arwen a peut-être droit à des années de bonheur avant de mourir, mais je trouve sa fin particulièrement amère et poignante. Arwen n'est pas Elros, ce n'est pas un destin qu'elle aurait choisi naturellement...Elle manque peut-être de courage une fois la fin venue, justement, mais elle a tout de même fait ce choix là.
Enfin. C'est peut-être justement l'inverse de la grand-mère...l'une que je vois forte parce que j'ai l'impression qu'elle est parfaitement autonome, et l'autre qui me semble brave parce qu'elle renonce à bien des choses pour être avec quelqu'un. Mais l'une et l'autre me semblent indéniablement courageuses. Et le courage, notamment physique, de jeune soldat et de femme qui échappe à son rôle traditionnel d'Eowyn entre peut-être encore dans une autre case, quelque part pas loin de Galadriel...En fait, les trois me semblent trop différentes pour être vraiment comparables.
Revenir en haut Aller en bas
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4003
Age : 27
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Jeu 17 Avr - 9:35

je suis plutôt de l'avis de Doc : je pense qu'il est difficile de comparer objectivement des êtres humains qui ont chacun un passé, un caractère, une identité sociale, des traditions, des normes et des valeurs (Bourdieu mon ami), etc... très différents. Eowyn est humaine, Galadriel est une Elfe très âgée, Arwen est une Elfe également mais plus jeune que Galadriel... aucune d'entre elles n'a donc vécu et ressenti les mêmes choses que les autres. Elles n'ont pas été éduquées pareil, n'ont pas fait les mêmes choses...

C'est comme dans notre propre monde... le courage est très différent selon les personnes. Quelqu'un peut paraître lâche mais faire pourtant preuve d'un grand courage, d'une autre forme...
Revenir en haut Aller en bas
arsinoeromana
Poney Volubile
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 25
Localisation : La chaumière du jeu perdu
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Ven 18 Avr - 10:31

Tari Miriel a écrit:
je suis plutôt de l'avis de Doc : je pense qu'il est difficile de comparer objectivement des êtres humains qui ont chacun un passé, un caractère, une identité sociale, des traditions, des normes et des valeurs (Bourdieu mon ami), etc... très différents. Eowyn est humaine, Galadriel est une Elfe très âgée, Arwen est une Elfe également mais plus jeune que Galadriel... aucune d'entre elles n'a donc vécu et ressenti les mêmes choses que les autres. Elles n'ont pas été éduquées pareil, n'ont pas fait les mêmes choses...

C'est comme dans notre propre monde... le courage est très différent selon les personnes. Quelqu'un peut paraître lâche mais faire pourtant preuve d'un grand courage, d'une autre forme...

Je suis to-ta-le-ment d'accord... et j'ajouterais à la discussion des personnages qu'on oublie souvent, comment ne pas citer en cette période 'à la mode' pour Hurin&family, la courageuse et torturée Morwen, ou bien la tortueuse Erendis... Ces personnages en teintes plus grises, aux qualités incontestables qui les perdront toutefois... C'est aussi très intéressant le sort des femmes dans le Silm, au final mis à part Luthien aucune ne 'brille' vraiment de bonheur si je me rappelle bien.... Idris, Aredhel, toutes ces princesses elfiques qui sombrent peu à peu...
En tout cas je suis d'accord, le sujet est trop vaste pour débattre, non seulement par la comparaison des 'races' mais aussi des époques, des problématiques... Si on retourne le sujet, 'de la force de caractère des hommes', on ne le trouverait pas un peu.... trop général?
Revenir en haut Aller en bas
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Sam 19 Avr - 3:36

Voyons, voyons qui dit de comparer? Je propose plutôt de faire une réflexion sur l'expression de la force mentale des personnages féminins dans l'oeuvre.
Enfin...
Ça serait un sujet trop général si on parlait d'une oeuvre comme les brumes d'Avalon où il y a une majorité de personnages féminins. Chez Tolkien les femmes brillent par leur absence et donc sont un sujet de réflexion pas aussi vaste que les hommes.
Enfin je suis un peu irritée par ta réflexion Arsy: ce n'est pas parce que c'est un sujet trop vaste ou complexe qu'il faudrait ne pas en parler. Si vous avez des sujets de réflexion plus concrets à proposer... Allez y, on attend que ça. Moi je voulais proposer une réflexion libre sur un sujet vaste pour laisser plus de place pour vos remarques et perceptions.
Je n'ai mentionné que quelques personnages faute de temps. A vous d'en étudiez d'autres (au lieu de me donner une liste de personnage que tout le monde connaît) et de nous apporter une réflexion qui prend en compte la race, le contexte historique et autre.

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
arsinoeromana
Poney Volubile
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 25
Localisation : La chaumière du jeu perdu
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Sam 19 Avr - 4:47

Estel a écrit:
Voyons, voyons qui dit de comparer? Je propose plutôt de faire une réflexion sur l'expression de la force mentale des personnages féminins dans l'oeuvre.
Enfin...
Ça serait un sujet trop général si on parlait d'une oeuvre comme les brumes d'Avalon où il y a une majorité de personnages féminins. Chez Tolkien les femmes brillent par leur absence et donc sont un sujet de réflexion pas aussi vaste que les hommes.
Enfin je suis un peu irritée par ta réflexion Arsy: ce n'est pas parce que c'est un sujet trop vaste ou complexe qu'il faudrait ne pas en parler. Si vous avez des sujets de réflexion plus concrets à proposer... Allez y, on attend que ça. Moi je voulais proposer une réflexion libre sur un sujet vaste pour laisser plus de place pour vos remarques et perceptions.
Je n'ai mentionné que quelques personnages faute de temps. A vous d'en étudiez d'autres (au lieu de me donner une liste de personnage que tout le monde connaît) et de nous apporter une réflexion qui prend en compte la race, le contexte historique et autre.

Ohh je m'excuse c'était pas du tout une critique au sujet (que je trouve d'ailleurs TRES intéressant et il est plus que juste d'en parler!), au contraire c'était juste pour faire attention à ne pas risquer de tout mélanger, comme tu ne l'as d'ailleurs absolument PAS fait... J'ai relu ma dernière phrase et c'est vrai que c'était très mal exprimé, je ne dis pas du tout qu'il faut 'renier' le sujet, au contraire, plutôt pointer sur des exemples comme tu le dis si bien! Et c'est comme toi par faute de temps que j'ai juste cité des pistes plutôt que développé une refléxion...
Je m'excuse encore si tu l'as pris comme une critique!
Revenir en haut Aller en bas
Ness
Chef Posteur de la Montagne Solitaire
avatar

Nombre de messages : 3065
Age : 28
Localisation : Jardin des Anciens
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 20 Avr - 9:05

Pour ne parler que d'Arwen, Eowyn et Galadriel, je trouve que ce sont 3 femmes courageuses à leur manière. Je trouve très bas le fait de dire qu'Arwen n'a en rien fait preuve de courage juste parce que son choix se limite à choisir l'homme qu'elle aime. Après tout, elle a sacrifié sa vie d'elfe et n'aura au final vécu que peu d'années de bonheur en compagnie d'Aragorn. Comme le dit Doc, sa fin est amère et poignante.
Eowyn a fait le choix de vouloir se battre, et Galadriel en aura vu des vertes et des pas mûres tout au long de sa vie (perte de toute sa famille pour ne citer que ça), s'est rebellée contre les Valar pour finalement faire partie des derniers à quitter la TDM pour revenir vers l'Ouest !

Trois femmes au destin et à la vie différents, mais qui au final nous ramène au sujet initial qu'est leur force de caractère. Une qui se bat contre les Puissances, une qui se bat contre les différences entre son peuple et celui de l'homme qu'elle aime, et une autre qui se bat et risque sa vie au combat pour au final détruire ce qu'aucun homme n'aurait pu détruire. Comme quoi les rôles de Liv, Cate et de Miranda ne sont pas forcément des faire-valoir !
Revenir en haut Aller en bas
Finduilas
Sméagol Conteur Perfide
avatar

Nombre de messages : 2005
Age : 27
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 20 Avr - 9:06

*s'échape de son travail d'intégration pour faire un petit commentaire*

ce qu'il y a dans l'univers de Tokien, c'est qu'il accorde une grande importance aux femme qui sont relativmeent peu nombreuse.

Par exemple, dans le silm (probablement dans les enfants de hurin aussi) Nienor m'a toujours parrut comme étant une sorte d'Eowyn sans son dégout de la vie... bref, la femme qui va, en parfaite connaissance de cause, quitter la sécurité pour suivre sa mère qui, elle-même, part pour retrouver son fils. de plus elle épouse Turin (sans savoir qu,il est son frère) malgré le mal qui le suis sans cesse. Toutefois, à la fin, lorsqu'elle... je crois que c'est parce qu'elle réalise qu,elle dois se sparer de son bien aimé pour des raisons évidente. Alors s'est peut-être une forme de peur, mais n'empêche que j'adore cette femme
Revenir en haut Aller en bas
Liet'
Pipelet
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 24
Localisation : La tête dans l'oreiller.
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 11 Mai - 10:02

... Et Rosie ?

*se marre toute seule et sort*
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/1439141/RobiinLalune
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Sam 17 Mai - 14:46

Citation :
... Et Rosie ?

Ah, Rosie.
Evoquée en quelques lignes mais tellement représentative de ce qui devait être pour Tolkien l'archétype de l'épouse modèle. Encore qu'on n'ait pas l'avis de ladite Rosie sur la question. Voyons donc: si Sam veut rentrer en Comté après la fin de la Quête c'est 1. pour s'assurer que son Ancien va bien; 2. pour épouser Rosie. Qui va vivre le reste de ses jours en bonne épouse à lui faire la cuisine, le ménage, la conversation le soir au dîner et accessoirement quelques hobbitiaux. Le tout sans y voir de problème, on peut l'imaginer, puisque les Hobbits sont gens d'habitudes et que toutes les Hobbites font pareil.
Rosie va donc, jusqu'à la disparition de Sam (puisqu'on suppose qu'il par des Havres Gris, mais avec quel bateau?), supporter les conversations sur le jardinage et les nièmes histoire sur le thème "moi aussi j'ai fait la guerre" de son Sam d'époux.

Rien que pour cela, et bien qu'on n'en ait malheureusement aucune trace écrite, je l'admire, cette Rosie. Donc, Liet', pour moi elle est effectivement un personnage féminin fort mais discret du SDA.

*Wouah, 1ère contribution dans la partie "sérieuse" du forum!! Trop fière de moi!*
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
Liet'
Pipelet
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 24
Localisation : La tête dans l'oreiller.
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Sam 17 Mai - 14:56

Oui, en disant "Et Rosie ?" je me moquais pas (pas totalement xD) mais c'était tentant, tout le monde parlait d'Eowyn, d'Arwen, de Galad', de Gilraen (moins mentionnée que les trois précédentes). Alors le fait que certains (certaines personnes de ma connaissance, à mon plus grand malheur) ne voient que trois femmes dans l'oeuvre de Tolkien, ça me fait râler, parce que Rosie (et Gilraen), elle existe ! Oui elle est presque invisible, mais pas totalement ! *s'embrouille*
C'est vrai, je l'aime bien la petite Rosie, je pense que sans elle (et l'Ancien aussi, mais surtout Rosie) Sam, ça l'aurait embêté de revenir en Comté. Je sais pas, ça l'aurait pas "embêté", mais comme dit Aériel, on voit que ces deux motivations, c'est l'Ancien et Rosie. Alors sans ces motivations, Sam il avait aucune raison de retourner en Comté. Je sais pas, j'la trouve importante. Et Sam est trop mimi quand il parle d'elle aussi.

J'ai rien dit j'ai rien fait. Pas taper. Je sors. Je cours, je vole, je CRASHBOUM me viande.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/1439141/RobiinLalune
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: sur la force de caractère des personnages féminins   Sam 17 Mai - 15:03

En grande paresseuse, j'ai zappé directement de la page 1 (où on discutait fermement sur Eowyn) et la dernière page. Donc je n'ai pas lu tout ce qui s'est écrit sur Eowy entre-temps et j'espère ne pas faire de redite.

Pour moi, Eowyn n'est pas forcément le personnage féminin le plus fort du SDA. A bien y réfléchir, j'en suis arrivée à penser qu'elle fait sa crise d'adolescence, tout simplement.
Eh oui, elle végète à Edoras, visiblement sans modèle féminin (là je rejoins le 1er message du sujet), sans personne à qui se confier. Et brusquement, on lui offre l'opportunité de montrer qui elle est, un exutoir à sa rage, sa frustration, son mal de vivre, son ennui mortel. N'est-elle pas courante chez les ados, cette recherche de la mort (ou son idée), pour mieux se sentir exister? Je perçois le coup d'éclat d'Eowyn comme le moyen de hurler à la face de ce monde qui l'atrophie son envie d'être reconnue et prise en compte comme un être humain et non une princesse/élément décoratif (pour ne pas dire potiche)/gros lot pour qui aura le bol de l'épouser.

Alors elle fait comme les jeunes qui piquent une crise, hurlent sur leurs parents, leur jettent leur éducation à la figure, découchent, boivent comme des trous, fuguent, fume (et là je reste soft) et je m'arrête là mais tout le monde a compris. En résumé, une grande ruade dans les brancards parentaux pour mieux se faire entendre.

Et ensuite? Eh bien notre Eowyn, sa crise passée, rentre dans le rang. Une fois parvenue à la Maison de Guérison à Minas Tirith, elle retombe dans le comportement que l'on attend d'elle: rester bien sage, la fermer (passez-moi l'expression) et accessoirement rencontrer un époux tout à fait convenable à son rang et qui arrange en plus la politique étrangère d'Eomer puisque le mariage Eowyn-Faramir renforce les nouveaux liens d'amitié Rohan/Gondor.

A partir de là, on ne relate plus aucune action d'éclat d'Eowyn. Elle suit son époux en Ithilien et basta, disparition du hit parade des hauts faits de la TDM. Eût-elle poursuivi sur sa lancée, se fût-elle arrangée pour rejoindre coûte que coûte l'armée de l'Ouest devant les portes du Mordor après sa guérison, là, oui, pour moi elle aurait mérité le titre de personnalité réellement forte.
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8519
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 18 Mai - 2:54

Hum ... Pas franchement d'accord avec l'idée de la crise d'ado. D'abord Eowyn n'est plus une ado, enfin je crois. Et puis surtout je pense que ça n'aurait jamais traversé l'esprit de Tolkien de donner à un personnage, surtout assez important, un comportement puéril et résultant seulement d'une frustration. ça me paraît un peu hérétique sur les bords. Je trouve au contraire qu'Eowyn, comme tous les autres, agit avec beaucoup de noblesse.

*repart s'étrangler plus loin*

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 18 Mai - 15:40

Eowyn ... euh, on peut faire sa crise d'adolescence avec noblesse ??
Aïe, pas taper, pas taper, ouille!
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 4:31

Je me place plutôt dans la vision d'Aériel mais pour moi cette "crise d'adolescence" est plutôt une crise d'identité (voir crise de genre).

Dans le sens où Eowyn se trouve entre deux conception de son identité: celle de femme féminine et celle de femme masculine. La deuxième est forgée et maintenue par l'existence de ses modèles identitaire; à savoir Eomer, Theoden et Theodred (et Aragorn). A priori, Eowyn n'a pas de modèle féminin à Meduseld. De plus, sa famille survivante est essentielement masculine.
Avec ce contexte, le seul destin qu'Eowyn entrevoit c'est celui d'un homme. Mais pour complexifier la situation, on relègue Eowyn a une position féminine. Donc d'un côté on lui montre des modèles de droiture et noblesse dans un contexte masculin et de l'autre on lui désigne une place qui n'a pas cette même connotation.

La bataille permet à Eowyn de confronter l'identé à laquelle elle aspire et celle qui est la sienne: à savoir celle d'une femme guérisseuse. La résolution de cette tention se fait par sa blessure et donc son absence de la bataille décisive à la porte noire. Eowyn décide par la suite de choisir son identité féminine. (bon après on peut argumenter sur l'influence de Faramir). La connotation épique est tout de même présente dans son combat avec le sorcier d'Angmar et donc masque ou maquille son geste identitaire en un geste héroïque.

Voilà une ébauche d'analyse.

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8519
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 12:27

Belle analyse, elle me plaît plus que la précédente (désolée Aeriel !). Je suis assez intriguée par le concept de la "femme guérisseuse" : à quel moment est-ce qu'Eowyn guérit qui que ce soit ?

Pour ce qui est de l'influence de Faramir, j'y vois comme un grand geste d'apaisement, en montrant à Eowyn qu'elle est aimée exactement comme elle est, en tant que (belle) femme mais aussi avec son comportement héroïque à connotation masculine. Après, évidemment, elle n'aura plus vraiment d'occasion de prouver sa vaillance sur le champ de bataille, mais elle aura trouvé quelqu'un qui la comprend et qui aime sa façon de se conduire, alors que Eomer et Theoden montraient plutôt qu'ils préféraient la savoir en sécurité à la maison.

[Cela dit, je ne suis pas très sûre de ce que j'avance ... Je ne sais plus très bien si Faramir, justement, la félicite pour ce qu'elle a accompli, ou bien s'il lui prévoit un avenir de femme au foyer.]


EDIT : je reviens sur le départ du topic, qu'en fait je n'avais pas vraiment lu. Je dois dire que je n'ai jamais jugé Arwen particulièrement faible par rapport à Eowyn : on voit notamment dans le film toute la déchirure que c'est pour elle, ses éventuels retours en arrière, etc.
Et Galadriel est la meilleure, mais je l'ai déjà dit Smile

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 15:26

Citation :
Belle analyse, elle me plaît plus que la précédente (désolée Aeriel !)

Après réflexion, je suis moi aussi séduite par l'analyse d'Estel à propos du comportement d'Eowyn. J'ai pu sembler un peu sévère, mais elle reste tout de même le personnage féminin que je préfère dans le SDA.

Il m'apparaît également que je ne suis peut-être pas encore suffisamment affûtée sur Tolkien pour prétendre me lancer dans d'autres commentaires sur cette partie du forum. Jusqu'ici en effet, je n'ai lu ses oeuvres que pour le divertissement et non sous l'angle de l'analyse et de l'étude. Alors je retourne à mes livres, mais j'aurai le plaisir de poursuivre la lecture des débats.
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4003
Age : 27
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 15:30

Aériel a écrit:
Il m'apparaît également que je ne suis peut-être pas encore suffisamment affûtée sur Tolkien pour prétendre me lancer dans d'autres commentaires sur cette partie du forum. Jusqu'ici en effet, je n'ai lu ses oeuvres que pour le divertissement et non sous l'angle de l'analyse et de l'étude. Alors je retourne à mes livres, mais j'aurai le plaisir de poursuivre la lecture des débats.
Ah, ne t'inquiète pas trop pour ça !! Estel fait partie des Maîtres à Penser, à la cheville desquels nous autres, humbles mortels, peinons à parvenir... Wink
Ton analyse était intéressante, il ne faut pas réfréner tes idées par peur qu'elles ne rencontrent pas l'unanimité !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cirya des forêts d'argent
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 35
Localisation : dans le domaine d'Elentari
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 15:32

J'ai tendance à me dire que Tolkien n'accordait pas une importance primordiale aux persos féminins, de toute façon... Il suffit de voir combien on en croise dans le livre! Et aucune fille parmi les membres de la Communauté...

Galadriel a un rôle assez maternel en accuillant tout ce petit monde pour qu'ils se reposent, tout en donnant de sages conseils pour la suite ; Arwen c'est l'image par excellence de la fiancée qui attend patiemment que son promis revienne de campagne pour l'épouser et lui faire des enfants ; Eowyn sort un peu du schéma classique de la "femme au foyer" par son attitude guerrière, mais finit aussi par se ranger... Bref, ces femmes conservent le rôle traditionnel qu'on attend d'elle, et Eowyn se voit assez reprocher son comportement, d'ailleurs!

Aucune n'est réellement indépendante, toutes sont liées à un homme en fin de compte, même Galadriel qui retourne sagement chez les Valars alors qu'elle s'était révoltée contre eux quelques millénaires plus tôt, malgré la puissance qu'elle a acquise sur les Terres du Milieu! Nous restons finalement dans une image très traditionnelle de la femme...
Revenir en haut Aller en bas
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 16:43

Justement, vu que les personnages féminins de Tolkien n'existe qu'en fonction des hommes, elles sont représentées dans un discours sur le genre (implicte évidemment vu que ce n'est pas le but de l'oeuvre).
Pour ce qui est d'Eowyn, va falloir que je vérifies, mais il me semble qu'une fois que Faramir lui a ouvert les yeux; elle dit un truc comme " je ne serai plus une guerrière mais une guerisseuse“. Je n'ai pas le temps de vérifier là mais soit c'est une déformation fanficesque ou c'est bien ça... Quelqu'un peut vérifier?

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la force de caractère des personnages féminins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sur la force de caractère des personnages féminins
» Personnages de la Saga HP
» 6. Personnages féminins
» SIMON BISLEY
» [Présentation] Momiji Hayabusa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: