Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur la force de caractère des personnages féminins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9757
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Lun 19 Mai - 23:30

en fait, c'est elle qui le dit :

"[...] Je ne serai plus une vierge guerrière, je ne le disputerai plus aux grands Cavaliers, et je ne trouverai plus la joie dans les seuls chants de massacres. Je serai guérisseuse, et j aimerai tout ce qui pousse et n'est pas stérile."

Et elle regarda de nouveau Faramir :
- Je ne désire plus être reine, dit-elle.
Faramir eut alors un rire joyeux :
- Voilà qui est bien, dit-il, car je ne suis pas roi. [...]

Livre 6, chap 5, L'intendant et le roi

J'ai mis la suite parce que ça me fait marrer ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8543
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 20 Mai - 2:28

Merci pour les précisions ! Mais je ne suis pas d'accord avec Elencirya, pour moi même si les rôles féminins sont très petits et apparemment traditionnels, il y a quand même beaucoup plus de subtilités derrière. Certes, Galadriel retourne peut-être à Valinor. Mais elle est au soir de sa vie, elle s'est déjà révoltée pendant quelques dizaines de milliers d'années avant, elle ne rentre que parmi les derniers Elfes, et franchement, il n'y a pas grande honte à avoir d'aller retrouver la compagnie des êtres les plus grands et les plus puissants de l'univers. Franchement, en relisant les passages du Silm' qui la concernaient, j'ai été étonnée de voir à quel point Tolkien soulignait régulièrement qu'elle était fière et indépendante, à l'image des hommes.

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Cirya des forêts d'argent
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 35
Localisation : dans le domaine d'Elentari
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 20 Mai - 4:07

Mais justement, cette fierté et cette indépendance qu'elle avait s'évanouissent lorsqu'elle décide de retourner à Valinor... Elle a été "rebelle", mais finit par rentrer dans le rang, même si ça a pris du temps... On dirait qu'il n'aurait pas été convenable qu'elle reste une grande reine des Elfes sur les Terres du Milieu...
Revenir en haut Aller en bas
Lorina
Gobelin Criard
avatar

Nombre de messages : 2895
Localisation : Sous une roche.
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 20 Mai - 7:42

*s'incruste*

Hun... j'en sais trop rien, Elen. Enfin, j'avoue, ma lecture des livres n'est plus récente (depuis un sacré moment d'ailleurs), mais personnellement, j'avais toujours vu son départ, pas tant comme un "je rentre dans les rangs" que comme un genre de "je rentre à la maison". Après toutes ces années, elle peut enfin un peu se reposer, quoi. Après tout, Valinor est un peu un équivalent du Paradis. (ou c'en est carrément un? Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 20 Mai - 12:16

Citation :
Après toutes ces années, elle peut enfin un peu se reposer, quoi. Après tout, Valinor est un peu un équivalent du Paradis.

Tout à fait d'accord. Même si les elfes sont immortels, Galadriel oeuvre au fil des pages du Sil sur des milliers d'années et n'a pas ménagé ses efforts en TDM; elle doit donc être bien lasse. De plus, on sent bien que les Elfes du SDA se languissent de la mer et de Valinor (même ceux qui n'ont vu ni l'un ni l'autre) et j'imagine que Galadriel éprouve elle aussi l'appel de la "Terre promise", surtout après l'avoir quittée si brutalement...
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
Cirya des forêts d'argent
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 35
Localisation : dans le domaine d'Elentari
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mer 21 Mai - 4:41

J'avais aussi cette vision-là en ne lisant que le Seigneur des Anneaux, mais avec le Silmarillion son départ prend une autre dimension, je trouve... Mais je suis sans doute un peu trop pessimiste en ce moment, j'ai du mal à voir des choses positives^^
Revenir en haut Aller en bas
Estel
Khazad Dûm, Discours Caverneux
avatar

Nombre de messages : 7820
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mer 21 Mai - 12:41

La signification du départ de Galadriel peut avoir beaucoup d'interreprétations. Pour moi ce n'est pas un choix négatif parce qu'en somme elle arrive à admettre qu'elle a eu tort et c'est un signe de grandeur et non de soumission. C'est avec dignité qu'elle retourne à Valinor.
Mais je crois qu'en gros il s'agit de définir ce qu'est la force des personnages féminins. Au risque de m'éloigner un peu du sujet, pour moi les 'rôles traditionnels' que Tolkien propopose à ses personnages ne sont pas un signe de faiblesse. C'est comme dire que le choix d'Aragorn de se marier et être roi est un choix traditionnel d'homme au foyer...
A méditer.

(voui je ne peux pas taire ma voix féministe)

ah et puis... On a pas pensé à discuter Lúthien, Melian, Erendis, Ancalimë et Tari Miriel. Ni d'autres personnages... Des suggestions et analyses?

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8543
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mer 21 Mai - 13:30

Melian est assez fascinante, je trouve, parce qu'elle est au départ supérieure en pouvoirs à son mari, et qu'elle ne se laisse jamais dépasser par lui. C'est l'Anneau de Melian qui protège Doriath, pas les troupes de Thingol. C'est elle qui le calme quand Luthien veut épouser Beren, c'est elle qui fait preuve de sagesse, etc. Leur couple ressemble un peu à celui de Galadriel-Celeborn ; après tout, Melian aussi a choisi la Terre du Milieu. D'ailleurs n'oublions pas que Galadriel a longtemps résidé en Doriath, où Melian l'a sans doute influencée.

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Bones
Porteur du Mot Unique
avatar

Nombre de messages : 874
Age : 20
Localisation : salle commune de Gryffondor
Date d'inscription : 29/09/2014

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Dim 25 Oct - 8:46

*prends sa pelle et déterre joyeusement le topic*

Je n'avais pas encore lu ce topic et il est diablement intéressant!
(pardonnez mon inculture du Silmarillion, il va falloir que je m'y mette un jour ou l'autre! ^^)

En réfléchissant, j'ai remarqué qu'il y avait peu de personnages féminins chez Tolkien faisant preuve de faiblesse de caractère, et je crois bien qu'aucune ne "fait tapisserie" même si leur rôle est très différent de celui des hommes. La plupart ont un rôle de protection, notamment la préservation de "havres de paix" (Melian, Galadriel, Baie d'Or), ou d'inspiration des hommes partis au combat (Arwen, Rosie, Gilraen). Sans la présence spirituelle d'Arwen, Aragorn n'aurait jamais pu résister à l'Anneau. De même, Legolas et Gimli auraient-ils été liés autant par l'amitié sans l'effet de Galadriel sur Gimli? Par contre, Eowyn et Luthien sortent clairement de ce schéma, puisqu'elles partent combattre (chacune à sa manière).

Autre chose, j'ai l'impression que les femmes sont souvent en opposition avec la figure d'autorité: Galadriel et les Valars, Eowyn et son oncle, son frère et Aragorn, Luthien et son père, Gilraen et son père, Arwen et son père (décidément! Razz). A l'inverse, j'ai le sentiment que les hommes ne le sont presque pas: Aragorn répare la faute de son ancêtre et embrasse une destinée dont il ne voulait pas au départ, Faramir n'entre pas tellement en opposition avec un père pourtant injuste, Frodon accepte une tâche qu'il n'a pas choisie... (ça n'est pas du tout une critique, hein ^^)

Qui d'Eowyn ou d'Arwen est la plus forte, je crois que je penche encore pour Eowyn.
Arwen fait preuve d'un courage admirable en se résignant à mourir. Elle s'oppose ainsi à son père mais apporte une étincelle d'espoir à Aragorn. Elle met son avenir et son bonheur en danger aussi. Néanmoins, la menace reste assez lointaine pour elle: Arwen reste assez protégée à Fondcombe, et le risque n'est pas encore "immédiat" pour elle, ni même certain.
Pour Eowyn, elle fait preuve d'un courage très guerrier en partant au combat, en chargeant une immense armée. Même si elle agit plus par attrait de la gloire et par désespoir, on ne peut pas lui enlever qu'il faut un sacré cran pour aller à l'encontre de son rôle de femme, pour en plus aller au devant de la mort.
Aussi je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle est en crise d'identité: Eowyn a intrinsèquement un caractère très combattif (au-delà du fait qu'elle soit entourée de modèles masculins), et la bataille a été son moyen de l'exprimer. Certes, ce n'était pas a priori la voie la plus judicieuse, et elle a quand même été poussée par son orgueil et ses pulsions morbides.
En revanche, je pense que la plus grande preuve de courage de sa part a été d'oser ouvrir les yeux; et de se rendre compte qu'elle a fait fausse route sur son désir de gloire et sur l'attrait de la bataille.
Je trouve qu'aller à l'encontre de son orgueil et de son ego pour choisir une voie plus sage et bien moins mortifère demande beaucoup de courage, surtout pour Eowyn est un personnage très fier. (je ne sais pas si c'est très compréhensible, j'ai du mal à exprimer cette idée) D'ailleurs pour s'apaiser elle a eu besoin de temps et d'aide.

Pour finir, je dirai que c'est rare qu'une œuvre littéraire contienne autant de personnages féminins complexes et de cette qualité (et là je pense en particulier à Galadriel et à Eowyn, dont l'évolution n'est pas si genrée que ça, je trouve).
Revenir en haut Aller en bas
Zamîn
Poney Volubile
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 21
Localisation : Devant la fenêtre
Date d'inscription : 20/06/2013

MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   Mar 3 Nov - 6:09

Comme exemple de femme en opposition, on pourrait rajouter Aredhel et son frère Turgon, et puis sa relation compliquée avec son mari (mariage forcé ? mariage d'amour qui a dégénéré ? les deux lectures sont possibles)
Idril Celebrindal aussi, face à son cousin.

Mon seul petit problème avec la vision des femmes chez Tolkien, c'est la manière dont il nous dépeint les femmes au pouvoir, surtout si on prend l'exemple des reines de Númenor

Ancalimë. D'après CLI, elle était orgueilleuse et obstinée, et quand elle monte sur le trône, elle abandonne l'œuvre de son père et cesse d'aider Gil-Galad, qui se retrouve seul face à l'Ombre… Quand on connait la suite des évènements, ce n'est pas le choix le plus judicieux. Et comme on sait que chez Tolkien les meilleurs parmi les hommes sont ceux qui s'allient avec les Elfes…
Et puis ce qu'on sait d'autre sur elle ce que c'est une forte tête qui aime les fastes, les bijoux, la musique et les égards envers sa personne, qui est aussi têtue que son père, et qui est bien décidée à faire ce qu'elle veut, et qui est plutôt tyrannique, allant jusqu'à empêcher toutes les jeunes femmes de son entourage de se marier. Bref un personnage fascinant, mais pas forcément positif

Telperien. On n'en sait pas grand chose, si ce n'est qu'elle ne s'est jamais mariée et qu'elle a régné longtemps. Ce n'est pas l'un des souveraines mémorables de Numenor (en bien comme en mal)

Vanimeldë. L'exemple même de la ravissante idiote qui aime les bals, la danse et la musique, et qui abandonne le gouvernement à son mari.

À l'inverse, deux femmes auraient sans doute fait de très bonnes reines, mais n'ont jamais régné.

Silmarien, qui a cédé sa place à son frère, avant la réforme de la succession faite par Anarion, et qui est l'ancêtre d'Elendil, d'Isildur, et donc d'Aragorn.

Et la pauvre Miriel, dont le trône a été usurpé par Ar Pharazon

Et lors du troisième Âge, on n'a plus retrouvé de femmes au pouvoir, du moins pas en Arnor, au Gondor, ni au Rohan. L'une des rares reines dont on connaisse le nom c'est la Reine Beruthiel, qui pratiquait à ce qu'on dit la magie noire, et qui a été exilée ou exécutée, si mes souvenirs sont bons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la force de caractère des personnages féminins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la force de caractère des personnages féminins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sur la force de caractère des personnages féminins
» Personnages de la Saga HP
» 6. Personnages féminins
» Le choix irrévocable d'Arwen et sa force de caractère
» SIMON BISLEY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: