Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Comté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9745
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: La Comté   Sam 17 Avr - 8:15

La Comté est le pays des Hobbits. Mais ça, vous le savez.


Géographie :

La Comté est une région de l’ouest de l’Eriador d’à peu près 55 000 kilomètres carré (en gros un dixième de la France). Elle se divise en quatre quartiers, subtilement nommé le quartier nord, le quartier sud, le quartier est et le quartier ouest.

Au nord, où il arrive de neiger, nous trouvons notamment les villes de Long Cleeve et d'Oarbaton ainsi que le bois de Bindbole. C’est le quartier le moins peuplé bien qu’on y cultive l’avoine et l’orge.

Le sud est le territoire le plus étendu des quatre quartiers. C’est là que se trouvent la plupart des plantations d’herbe à pipe, à Longoulet, par exemple. On y trouve aussi des vignes.

Le quartier est
très peuplé car très fertile. C’est l’ancien domaine des Brandebouc.
Car non, les Brandebouc ne vivent pas en Comté.
(Surprise ?)
Le Pays de Bouc est situé à l’extérieur des frontières de la Comté, entre le Brandevin (la frontière) et la terrible Vieille Forêt, lieu fantasmagorique dans l’esprit des Hobbits, à tort ou à raison. C’est ce qu’on appelle la Marche de l’Est.

Le quartier ouest, enfin, est le plus dynamique. Pensez donc, avec Hobbitbourg, Bourg-de-Touque et Grand-Cave dans le périmètre. Grand-Cave est la capitale de la Comté, Hobbitbourg le village Hobbit « par excellence » et Bourg-de-Touque, le siège du Thain, fief de la seconde grande famille, les Touque.

Comme pour l’Est, les Hobbits s’étendent hors de leurs frontières, dans la Marche de l’Ouest. Elessar raccordera définitivement ses terres à la Comté, et c’est là que vivront les Belenfant (la descendance de Sam).


Politique

Avec le temps, la Comté s’est peu à peu refermée sur elle-même et vit en quasi autarcie, consommant ce qu’elle produit, ne cherchant ni querelle ni relations avec le monde extérieur. Les Dunedains sécurisent discrètement ses frontières et à Bree, on sait bien encore ce qu’est un Hobbit, quelques nains et elfes passent de loin en loin mais la connaissance de ce peuple est une chose de plus en plus rare. Les Hobbits ne s’en plaignent pas.

Le Thain est le représentant du Roi parmi le Peuple Hobbit. Il est le chef de l'Assemblée de la Comté et le capitaine du rassemblement et de la hobbiterie sous les armes. Mais dans le fait, c’est un titre assez vide de réel pouvoir. Au temp de Bilbon, le personnage se rapprochant le plus d’un dirigeant de la Comté est le Maire d’Hobbitbourg. Il préside aux banquets, il dirige les Shirrifs et la Poste. Mais là encore, cela n’a rien d’un pouvoir en quoi que ce soit autoritaire. S’ils ont des dirigeants, les Hobbits n’ont en fait pas de « politique », c’est un peuple paisible qui se gouverne tout seul, pour ainsi dire.

Cela change après le couronnement d’Elessar et l’indépendance officielle de la Comté. Le Thain (Pippin) redevient le représentant du Roi et son interlocuteur privilégié, ce qui n’est plus une fonction inutile. Le Maire (Sam) devient le dirigeant officiel de tous les Hobbits. Bref, les titres reprennent de la signifiance et de l’importance.

En fait, la véritable autorité vient de la famille. La famille est un aspect crucial de la vie en societé des Hobbits, tout à fait comparable aux clans écossais. On fait partie d’un clan et on est prié de maintenir l’honneur et d’obéir au chef de Clan (les plus connus et les plus influents sont Le Touque et le Maître du Pays de Bouc, bien sûr). C’est à travers les lignes de conduites « privée », cette structure familiale que la Comté se gouverne

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Laessiel le Sam 17 Avr - 8:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9745
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: La Comté   Sam 17 Avr - 8:15

Histoire:

En 1601 du Troisième âge, il s’agissait d’une portion de terre inhabité ou Argeleb II venait chasser. Contre les trois promesses d’entretenir les routes, de faciliter le déplacement des messagers et de reconnaître le suzeraineté du Roi, les frères Marchon et Blancon, hobbits de Bree, obtiennent d’Argeleb II l’autorisation de coloniser la Comté.

C’est le début d’une grande histoire d’amour entre les Hobbits et leur terre. Ils y trouvent tout ce qu’ils aiment et tout ce dont ils ont besoin, champs fertiles, ruisseaux limpides, collines verdoyantes etc.

L’histoire de la Comté est essentiellement composé de succession de Thain. Le premier est Bucca du Maresque, lointain ancêtre de Merry et le titre passa de père en fils jusqu’à ce que les Vielbouc partent s’installer dans la Marche de l’Ouest, prenant le titre de Maître du Pays de Bouc et laissant le titre de Thain à Isumbras … lointain ancêtre de Pippin.

Globalement, la Comté est le pays le plus paisible de toute la terre du Milieu, puisqu’on y compte que deux bataille dans toute l’histoire. Il y a la bataille des Champs Verts, évoquée au début de Bilbon où les Hobbits repoussèrent une tentative de descente d’orque. Brandobras dit « Taureaux Mugissant », le cadet du Maître du Pays de Bouc de l’époque, assez grand pour tenir sur un cheval, a chargé leur chef et l'a décapité si violemment que la tête de l’orque a volé jusque dans un terrier de lapin. Le golf venait d’être inventé.

La deuxième bataille, c’est la bataille de Lézeau. Vous la connaissez bien sûr, puisqu’elle conclut le Seigneur des Anneaux. Les Hobbits, sous l’impulsion de Pippin, Merry et Sam se soulèvent contre les Bandits et les chassent ou les tuent. Saroumane et Grima y passent par la même occasion. Ainsi prirent fin les temps troublés qui ont commencé avec le retour de Bilbon et qui trouva son paroxysme dans l’annexation de la Comté par Saroumane.

Autres événements notables, le Grand Hiver, où le Brandevin gela et où les Loups pénétrèrent dans la Comté. Et, au tout début de la Comté, quand les Hobbits étaient encore tenu par leur allégeance auprès du Roi, ils envoyèrent un escadron d’archers pour la bataille de Fornost, contre Angmar, sur ordre du Roi. Aucun ne revint.

Les Hobbits, si discrets de nature, ne sont pas pour autant sans courage et sans force. Rare sont les occasions de batailler, mais quand ils le doivent, ils le font avec vaillance.


Eléments de traditions


Traditionnellement, les Hobbits habitent dans un trou. Mais très vite, le manque de colline et les besoins d’une vie d’agriculture intensive ont poussé les Hobbits à construiredes maisons en dur. Au temps de la guerre des Anneaux, seules les familles très riches et très anciennes possèdent un Smial spacieux et luxueux. Paradoxalement, les plus pauvre aussi, mais c’est souvent juste un trou creusé, parce qu’ils n’ont pas de quoi s’offrir une maison en surface.

Le Mathom. Le mathom, c’est par définition un objet inutile. La babiole attrape-poussière par excellence, le bibelot kitsch et sans valeur. On se refile des mathoms à tout bout de champs. Les Hobbits en raffolent. Ca peut être tout et n’importe quoi et cela passe de mains en mains dès qu’il y a une occasion pour offrir quelque chose. A Grand-Cave, il y a même un musée du Mathom.

Les Hobbits sont majeurs à l’âge de 33 ans. Cela nous semble peut-être tard, (et en effet, Pippin était Garde de la Citadelle avant que d’être adulte !) mais il faut rappeller que les Hobbits vivent en moyenne jusqu’à 100 ans et qu’ils ont donc plus de temps devant eux. Contrairement à ce que nous faisons nous, c’est, dans la mesure du possible, le Hobbit fêtant son anniversaire qui offre des cadeaux aux autres.

Les Hobbits sont très épris de l’art de fumer et ils cultivent avec soin et amour l’herbe à pipe. Ils existent des agriculteurs plus cotés et renommés que d’autres et tout une économie s’est développer autour de cette activité. Sans se vanter, ils s’estiment les meilleurs dans cet art ! Ils sont aussi de gros gourmand et, comme pour masquer leur impossibilité à ne pas grignotter, ils se sont inventés toute sorte de repas : petit déjeuner, deuxième petit déjeuner, collation, en-cas de 11h, déjeuner, digestif, gouter, heure du thé, diner etc etc etc. C’est pour ça qu’on les aime.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Laessiel le Sam 17 Avr - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 27
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: La Comté   Sam 17 Avr - 9:08

Smile Bravo et merci pour ce petit bout de rêverie verte et printanière, Bane.

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Comté   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Comté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Comté
» La Comté, une jolie utopie ?
» Le poste des Shirriffs (autorisation d'entrée en Comté) et Caserne
» Chanson pour ma Comté.
» La Comté ... Sacquet ... [Nazguls]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Les Personnages. Les Lieux. Les Armes et autres....-
Sauter vers: