Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une elfe pour un simple mortel

Aller en bas 
AuteurMessage
Estel
Minas Tirith, au Cor Glorieux
avatar

Nombre de messages : 7909
Age : 34
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Une elfe pour un simple mortel    Mer 13 Déc - 16:31

Je pensais à un truc peut être pas aussi profond qu'il me semble.
On critique beaucoup les oeuvres de Tolkien pour la place accordé aux personnages féminins. Je ne trouve pas ces critique justifiée mais ce n'est pas le sujet de ce post.
Je pensais à Lúthien et Beren, puis Arwen et Aragorn : ce sont les histoires d'amour qui me semble le mieux explorée dans des livres pas forcément romantique. Ce qui marque surtout c'est que ces deux elfes sont considéré comme au delà de leur aimé. Tout comme Melian, leur ancêtre, était au delà de Thingol : une maia pour un elfe ? Il ne me semble pas que ça s'est fait dans l'autre sens ? Non ? C'est elle qui protège son royaume, c'est la puissance du royaume. (cf la ceinture de Melian)

Je trouve ça percutant que ces histoires d'amour qui joue un rôle clé dans l'histoire de la Terre du Milieu met en avant les personnages féminins. Et puis, bon, de toute manière Lúthien est un personnage légendaire qui n'avait pas froid aux yeux, tellement que les gens pensent qu'Arwen est un personnage insipide. Et pourtant, le choix de choisir une vie de mortel est un choix très grand et qui prouve une très grande force de caractère.

Même à sa mort, Aragorn propose à Arwen une porte ouverte pour repartir avec les siens, mais non, loin du regard d'autrui, elle va assumer son choix jusqu'au bout.
Sachant ce qui est marqué sur la tombe de JRR Tolkien et Edith Tolkien... Je trouve que ça veut tout dire pour la considération qu'il accordait aux femmes.

Même Aragorn, l'héros qui représente les vertus traditionnellement viriles et qui est l'espoir de la Terre du Milieu, en entier, n'est rien comparé à Arwen, d'après ce que sa mère Gilraen lui dit et de la manière dont Arwen accepte sa cours c'est comme si c'est elle lui accordait un honneur.
Son attitude, après son couronnement est assez loufoque quand on y pense. Il est nerveux car il attend avec impatience l'arrivée de sa future épouse, comme si c'était la chose la plus importante pour lui.

Même si j'adore la trilogie en films, elle ne donne pas justice au personnage d'Arwen, ni à la fermeté de son choix (rappel : Arwen n'a jamais douté du triomphe d'Aragorn et elle lui avait déjà accordé sa promesse 50 ans auparavant) ni de son importance comparé à Aragorn.

Une de mes parties préféré du Seigneur des Anneaux c'est Le Passage de la Compagnie Grise. Elladan et Elrohir, ainsi que les dúnedain rejoignent leur capitaine. Et puis, ils lui apportent la bannière qu'Arwen lui a préparé. Certes, ça fait très amour courtois etc. Mais.. Mais c'est elle qui lui donne la bannière qui va annoncer le retour du roi à Minas Tirith, c'est elle qui lui confère ce soutien, c'est elle qui envoie le symbole qui représente son nom et sa royauté.

Bref, ma réflexion c'était surtout de dire qu'il y a une subtilité dans l'oeuvre de Tolkien que beaucoup ne remarquent pas, et qui les pousse à mal comprendre cette considération et ce respect du féminin, qui moi me touche énormément.

ps : évidemment, on peut étendre cette discussion pour inclure Galadriel dans le lot. Et d'autres personnages.



_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Eärothien
Imladris, Refuge des Récits du Passé
avatar

Nombre de messages : 8683
Age : 29
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Une elfe pour un simple mortel    Sam 16 Déc - 10:48

C'est intéressant comme réflexion Smile Tu as raison je pense de dire que les films ne rendent pas complètement justice à Arwen. Ils montrent un côté d'elle plus aventurier que dans les films, en lui faisant remplacer Glorfindel dans la course-poursuite contre les Nazgûl, mais après ça c'est vrai que sa force de caractère est moins frappante que ce qu'on pourrait attendre. Notamment le choix qui a été fait de la montrer renonçant à moitié à Aragorn, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'ils puissent avoir un fils.

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Sentinelle
Mumak, Barisseur de Contes
avatar

Nombre de messages : 1399
Age : 30
Localisation : Fondcombe, à apprendre la médecine elfique
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Une elfe pour un simple mortel    Lun 18 Déc - 3:27

Intéressante réflexion, merci Estel!

Au sujet de la place des femmes dans l'oeuvre de Tolkien, je pense qu'il faut déjà se remettre dans le contexte de l'époque de l'auteur, où l'on ne demandait pas encore aux femmes d'être l'égal des hommes au niveau des muscles et des prises de risque (ou en tout cas, moins qu'aujourd'hui, ce me semble). Eowyn partant combattre devait sûrement sembler plus "choquante" à l'époque que pour nous.
De plus, Tolkien était sans doute pétri de vieilles histoires, avec l'amour courtois et le preux chevalier faisant actes de vaillance pour conquérir sa belle, tandis que celle-ci se contente (ce qui est en soi courageux, mais pas très valorisant) de l'attendre et de veiller sur lui en pensées, en résistant aux tentations qui pourraient affaiblir son amour pour lui.
Dans un film, qui demande de l'action et des rebondissement, je pense qu'il est très difficile de montrer une telle femme sans la faire passer pour la cruche de service, qui ne sait rien faire hormis attendre son bien-aimé, persuadée qu'il reviendra.

Je m'éloigne peut-être un peu de ton questionnement, Estel, mais il me semble que tout tourne autour du rôle donné à la femme scratch


Au sujet des Elfes aimant des Mortels, il y a une citation dans le Silmarillion:
Citation :
Dès qu'elle eut porté les yeux sur lui, le destin la frappa et elle en fut amoureuse.
C'est comme si cet amour était passif, voulu par une force supérieur. Il me semble pas que ce soit le cas pour Arwen. D'ailleurs, est-il dit quelque part qu'elle aime Aragorn (ce dont je ne doute quand même pas)? Dans les annexes, elle dit qu'elle ne considérait pas vraiment bien les Hommes*, donc il ne s'agit pas un attrait général envers une race qui lui plaît, mais seulement envers Aragorn...

*citation: ""c'est seulement à présent que j'ai compris l'histoire des vôtres et de leur chute. Je les dédaignais comme sots et méchants; mais j'ai enfin pitié d'eux."


Pardon si je pars un peu dans tous les sens, mais je crois qu'il s'agit d'un sujet-tiroir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Finduilas
Jardinier Verbomoteur de la Comté
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 28
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Une elfe pour un simple mortel    Lun 18 Déc - 16:33

Sentinelle a écrit:
Il me semble pas que ce soit le cas pour Arwen. D'ailleurs, est-il dit quelque part qu'elle aime Aragorn (ce dont je ne doute quand même pas)? Dans les annexes, elle dit qu'elle ne considérait pas vraiment bien les Hommes*, donc il ne s'agit pas un attrait général envers une race qui lui plaît, mais seulement envers Aragorn..

En même temps lorsqu'elle tombe amoureuse de lui, il est vêtu comme un prince elfe.
Citation :
Galadriel l'engagea à se dépouiller de son vêtement tout élimé de voyageur, et elle le revêtit tout de blanc et d'argent, avec un manteau gris elfe et le front ceint d'un joyau brillant. Et tel il apparut, mais bien plutôt comme un Seigneur Elfe originaire des îles d'Occident qu'issu d'une quelconque race d'Hommes. Et ce fut sous ces traits qu'Arwen l'aperçut pour la première fois, après leur longue séparation; et comme il venait à elle, marchant sous les arbres de Caras Galadhron, tout chargés de fleurs d'or, son choix fut fait et son destin scellé
Alors peut-être ça a influencé son choix. Car si Aragorn est tombé amoureux d'elle dès qu'il l'eut aperçut, je ne pense pas que ce soit réciproque. Il était, après tout, très jeune (la vingtaine), pratiquement un enfant et n'avait, pour ainsi dire, pratiquement rien connu de la vie. Or le voici devenu un homme pleinement accompli, plus sage.
Et je ne dis pas que grand-mère-Galadriel n'a pas eu quelque chose à voir dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Sentinelle
Mumak, Barisseur de Contes
avatar

Nombre de messages : 1399
Age : 30
Localisation : Fondcombe, à apprendre la médecine elfique
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: Une elfe pour un simple mortel    Lun 19 Fév - 1:41

Galadriel entremetteuse?? Il y a là un potentiel fanfictionesque non négligeable ;)

Ton hypothèse est intéressante, mais j'imagine qu'Arwen a vite compris que ce n'était pas un seigneur Elfe, mais un gamin devant elle... Mais peut-être que sa noble apparence lui a fait percevoir ce qu'il pourrait devenir une fois adulte et roi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une elfe pour un simple mortel    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une elfe pour un simple mortel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Mon royaume pour un simple sourire
» WAYNE - Ne gâche pas ta vie pour une simple mauvaise nouvelle.
» « Même pour le simple envol d'un papillon tout le ciel est nécessaire. »
» un droit de vie ou de mort, tout cela pour le simple fait d'aimer ? Decter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: