Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7761
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux   Dim 25 Oct - 6:08

Je crois que je n'ai pas besoin de vous donner des exemples pour illustrer la dimension écologiste présente dans le seigneur des anneaux.

Que cela soit avec les Ents, les elfes, certains maiar et même les valar, il est évident qu'il y a une volonté à défendre la nature et à démontrer à la fois le lien “harmonique“ qui relie l'être humain (surtout si on prend le hobbit comme une représentation de l'homme moyen) à la nature mais aussi démontrer que la nature quelque part nous dépasse et peut se “venger“.

Enfin, il s'agit aussi de rappeller que dans Tolkien la nature n'est pas seulement bienfaisante (si on pense à la nature des hobbits et des elfes par exemple) mais aussi malsaine: le Mordor, Arachnée et ses petits etc.

Mais il est sûre que le côté malsain de la nature illustre le passage et la localisation des être obscur de la terre du milieu.

Pourtant, cette nature malsaine ne peut pas atteindre la “belle“ et bonne nature: je pense à cette citation de Sam qui voit une étoile briller au delà de l'horreur du Mordor:

Citation :

There, peeping among the cloud-wrack above a dark tor high up in the mountains, Sam saw a white star twinkle for a while. The beauty of it smote his heart, as he looked up out of the forsaken land, and hope returned to him. For like a shaft, clear and cold, the thought pierced him that in the end the Shadow was only a small and passing thing: there was light and high beauty for ever beyond its reach.

(quelqu'un peut traduire? Genre... Clem Razz)
De cette citation, je tire aussi l'idée que la nature malfaisante n'a d'abord aucune emprise sur la bonne nature et de plus elle a une existence éphémère.

Après, il s'agirait aussi de différencier la nature bonne et “gentille“ et le côté vengeur de cette nature: et là je pense à Númenor.

enfin, je suis désolée du manque d'ordre c'est un peu en vrac mais j'aimerais savoir ce que vous pensez de la dimension écologiste ou tout simplement du thème de la nature dans Tolkien.

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Elrohahaha
Baie d'Or Chante les Contes
avatar

Nombre de messages : 9494
Age : 31
Localisation : Fauteuil, près de la cheminée du Poney, mangeant des radis qui piquent
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux   Dim 25 Oct - 6:50

On voit l'exploitation de la terre un peu partout dans les livres :
Saroumane, qui recherche une sorte de civilisation, finalement, en défrichant tout autour d'Orthanc, ce qui met le feu aux poudres avec les Ents (ahaha) mais qui crache aussi sur la trop grande médiocrité d'environnement des Rohirrims (Les livres sont trop loin, mais il est facile de se référrer aux passages où il parle à Theoden (et Eomer ?) dans les Deux Tours.

On pourra aussi parler des Nains. La cupidité les a conduits à creuser trop loin et trop profondément dans la Moria. Et finalement, c'est cette surexploitation qui a entrainé leur chute.
En Comté, avant le retour de Frodon&co, tout a été détruit et le Grand Arbre de la Fête a été arraché/brulé?.

La destruction de la nature dans l'oeuvre n'est pas un thème mis spécialement en avant, mais il est là partout pour faire une énième différence entre le Bien et le Mal : D'un coté des terres fertiles, de l'autre le Mordor où rien ne pousse aisni que ses "alliés et régions perverties". Après, je ne sais pas si on peut vraiment dire que c'est ecolo, mais je n'ai pas non plus toutes les cartes en main pour affirmer le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/200701/
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7761
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux   Mer 6 Avr - 15:40

Et puis, je n'ai pas mentionné le Caradhras qui est une entité vivante à lui même.

Dans le livre, et pas dans le film, Gandalf mentionne que la montagne a sa volonté propre qui provoque cette tempête.
Est ce qu'il réagit à cause de l'anneau? Ou juste parce qu'il ne veut pas d'être vivants sur son flanc?


_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Firiel
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 712
Age : 28
Localisation : Là où la mer rejoint le ciel, Rèinigeadal la somptueuse
Date d'inscription : 04/10/2011

MessageSujet: Re: La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux   Mer 5 Oct - 16:47

Le lien entre l'oeuvre de Tolkien et la pensée écologique (ou du moins le souci environnemental) est vraiment présent oui. Et l'exploitation de la terre par les nains et les orcs, comme tu le dis Elro, renvoie clairement au mal. La quête de la connaissance "technologique" à tout prix aussi avec les Elfes.
Récemment, plusieurs ouvrages sont sortis sur la questions, notamment The Ecological Augury in the Works of J. R. R. Tolkien de Liam Campbell et Ents, Elves, and Eriador : the environmental vision of J.R.R. Tolkien de Matthew Dickerson et Jonathan Evans. Ils montrent que le souci environnemental était présent dans toutes les oeuvres de Tolkien, du Seigneur des Anneaux aux oeuvres les moins connus. J'ai juste créé leur fiche, sans les lire (j'avoue ! ^^) mais un de exemples donnés en quatrième de couverture du livre de Campbell m'a particulièrement frappé. L'heure la plus sombre de la Terre du Milieu, décrite par Tolkien notamment à travers de ce que Sam voit dans le miroir de Galadriel, renvoie à la destruction entière d'un écosystème : les arbres déracinés, les collines terraformées, l'industrie (des machines etc)...Clairement, on ne peut que penser à "notre" monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La dimension écologiste du Seigneur des Anneaux
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes
» Campagne du seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: