Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tolkien, le Génie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llyane
Sauvage de Dun Hurleur
avatar

Nombre de messages : 3303
Age : 28
Localisation : Les caves du Palais de Mirkwood. Probablement.
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Tolkien, le Génie   Dim 7 Juin - 18:01

(Hum, ce topic a-t-il sa place ici? D'un autre côté, je ne savais pas vraiment où le placer autrement, donc à défaut, voilà.)

J'ouvre ce topic en écho à une phrase de Dahud (et également à son topic dans divers délires, d'une certaine façon) qui m'a ramené à une réflexion récurrente.

Dahud a écrit:
(Honnêtement, comment un homme peut il créer un monde tel qu'Arda???

Tout délire mis à part, c'est un fait, il me suffit de parcourir un de ses livres, d'observer l'étendue de son oeuvre pour me demander comment Tolkien a pu créer un monde aussi complexe, aussi magnifique, aussi étoffé dans ses moindres détails.
Dans le domaine de la Fantasy (ou autre), c'est quelque chose que je n'ai quasiment jamais retrouvé nulle part, je n'ai jamais vu un monde aussi travaillé, aussi «évolué» (dans le sens complet), au point d'en paraître aussi tangible, aussi réel.

Je pense ne pas être la seule ici?

Je connais quelques personnes qui ont tendance à considérer que, pour avoir créé un monde pareil, Tolkien devait certainement être schizophrénique. Certes, balancé comme ça, ça paraît certainement stupide, et si tel était le cas sans doute en aurions-nous entendu parler d'une façon ou d'un autre. (Après, la schizophrénie est une maladie particulièrement complexe sur laquelle il est difficile de débattre sans s'y connaître, mais peut-être que son diagnostic n'est pas systématique, et qu'il existe des schizophrènes qui s'ignorent? Enfin bref, n'extrapolons point.)
Mais après tout, ce n'est pas si absurde que ça, dans le raisonnement j'entends. Des schizophrènes de génie, il y en a eu plus d'un : John Forbes, Newton, Schumann... De plus, me semble-t-il, on a – certes pas démontré – mais au moins observé un certain lien entre génie et troubles de la personnalité (mais après, lequel cause l'autre, est-ce que ces troubles «favorisent» la création, c'est une autre histoire.)

Bref, la question n'est pas de débattre sur l'état psycho-psychiatrique du Master. Mais plutôt de se demander : Tolkien peut-il être considéré comme un génie?

Ainsi, je me demande régulièrement comment Tolkien a créé une oeuvre pareille. Tout comme je peux me demander comment l'Homme en est de nos jours parvenu à une telle avancée technologique (depuis la découverte du feu, il y a eu quand même, avouons-le, un sacré chemin), ou à une telle diversité, une telle quantité de chefs d'œuvre d'art, dans toutes ses formes. Ou tant de choses encore... Bon, j'exagère sans doute un tant soit peu dans les comparaisons (Tolkien a créé Arda, l'Homme est allé sur la Lune, c'est un peu facile comme raccourci, ne comparons point l'incomparable).

D'un autre côté, l'oeuvre de Tolkien est basée sur de longs travaux effectués à partir de récits mythologiques, de langues, etc, déjà existants. Peut-on parler d'un «génie créateur», comme pour d'autres écrivains ou artistes, où leur talent semble inné? Ou bien Tolkien était-il juste un spécialiste érudit et prolifique?
Egalement, d'un point de vue littéraire, le fond est extraordinaire, la forme l'est peut-être moins (en comparaison avec d'autres auteurs, reconnus pour leur style brillant). Son style varie déjà beaucoup d'un livre à l'autre (du Silmarillon au Seigneur des Anneaux, en passant par le Hobbit, pour ne citer qu'eux), et ce n'est pas ce sur quoi on s'extasie et ce dont on se souvient le plus. Ce qui explique peut-être pourquoi tant de gens sont rebutés à la lecture... La faute à la traduction aussi? Je ne saurais pas dire, n'ayant (encore) jamais lu Tolkien en VO.
(Mais on s'éloigne quelque peu du sujet).

Alors, génie ou pas?

Malgré tout, et je ne peux le nier, Tolkien était doté d'une imagination fantastique, et en ce sens était talentueux. Il a créé une oeuvre admirable, unique. Son monde, ses histoires me touchent. Me font rêver. M'ont atteint, ont exalté une partie de mon esprit, de mon imagination. Bref, ils ont, à leur échelle (mais non négligeable), bouleversé ma vie. Comme ont pu le faire d'autres oeuvres littéraires, musicales... J'en passe. Il doit y avoir quelque comme de l'excellence, dans son oeuvre, pour produire un tel effet. Quelque chose comme du génie.

Pour moi, Tolkien est un génie. Arda, c'est comme le Requiem de Mozart, la 9e symphonie de Beethoven, les Nocturnes de Chopin. C'est comme la poésie de Baudelaire. C'est comme la Loi universelle de la gravitation de Newton, le principe de relativité d'Einstein. C'est une partie du talent fou de da Vinci.

C'est une oeuvre géniale. Alors oui, Tolkien est un génie.



Bref, ce sujet est horriblement brouillon et part un peu dans tous les sens, je m'en excuse. De plus, je ne pense pas que ça puisse vraiment amener à discussion, c'est, disons, une sorte d'élucubration réfléchie et tardive de ma part en forme d'hommage à Tolkien.
Néanmoins, voilà. Il est tard, je vais me coucher, bonsoir.

_________________
"I would draw some of the great tales in fullness, and leave many only placed in the scheme, and sketched. The cycles should be linked to a majestic whole, and yet leave scope for other minds and hands, wielding paint and music and drama..."
J.R.R. Tolkien - Letters
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/1389761/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8519
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Lun 8 Juin - 5:06

Moi je l'aime beaucoup ton sujet Smile Surtout la question de savoir si on peut "réduire" le Master au concept de "spécialiste érudit et prolifique". Certes, c'était un spécialiste (linguiste, non ?) érudit et manifestement très prolifique, travailleur, et qui a été chercher son inspiration un peu partout. Certes, sa prose n'est pas toujours la plus facile à lire.

Pourtant je pense que je te rejoins pour dire que pour peu qu'on se penche un peu sur le détail, qu'on se laisse emporter par l'histoire et tout cet univers tellement riche et complexe (nom d'une pipe, il a quand même créé plusieurs langues entières ! J'ai toujours trouvé ça hallucinant), on ne peut plus hésiter : le Master était un Génie de la fantasy.

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Lun 8 Juin - 6:20

On va me trouver trop tiède.... Mais je n'irai pas aussi loin.
Certes, c'est le père de la fantasy et après lui personne n'est arrivé à son hauteur.
Mais cela dit, l'ensemble de son texte reprend des thèmes, histoires, personnages qui ont déjà existé dans la littérature auparavant. Cela dit, bien qu'il a sans doute trouvé de l'inspiration dans des textes déjà existants, il parvient à emmener ses thèmes et motifs bien plus loin.

C'est sans aucun doute un excellent auteur: sa langue est magnifique et poétique.
Ses histoires sont poignantes et très détaillées.
Mais... je n'arrive toujours pas à lui donné le grade de génie.

Et quant à me pencher sur les possible troubles psychologiques de l'auteur pour déclarer que son oeuvre est l'acte d'un génie... Je grince les dents, désolée.
(Ça doit être des restes de mes tendances structuralistes)
Je n'aime pas trop m'attarder sur l'auteur en général. Ce qui compte c'est le texte et l'interprétation qui découle de sa réception.
On ne saura jamais ce que Tolkien pensait ou s'il avait des problèmes psychologiques.
On a juste le texte.

Donc bref.
Pour moi Tolkien n'est pas un génie. Tout simplement, un auteur excellent, père de la Fantasy, et comment dit on? Collecteur de concepts? Un bon traducteur des anciens mythes et légendes.

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Estel
Edoras au vent Porteur de Nouvelles
avatar

Nombre de messages : 7798
Age : 33
Localisation : Fornost
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Mar 9 Juin - 12:58

Double-post:
Juste pour dire que j'espère que je n'ai pas cassé votre élan avec mes réserves.
Je suis sûre qu'il y a d'autres membres qui voient Tolkien comme un génie... Non?

_________________


Strider is too poor a name, son of Arathorn. Wingfoot I name you.
 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Where now are the Dúnedain, Elessar, Elessar?
Why do thy kinsfolk wander afar?
Near is the hour when the Lost should come forth,
And the Grey Company ride from the North.
Revenir en haut Aller en bas
http://azadikhan.wordpress.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9748
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Mar 9 Juin - 13:44

J'ai tout à fait tendance à t'approuver, Estel.
C'était probablement quelqu'un de très cultivé + un talent pour la mise en phrase + de l'imagination + des relations.
Dans son talent de mise en phrase, d'articulation du réçit, on peut parler de génie, mais tout en restant humain.
Reconnaitre son talent oui, le diviniser, nan ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8519
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Mar 9 Juin - 16:11

Bien sûr, je ne cherche pas non plus à le diviniser, mais je reste éternellement bluffée par les appendices du Silmarillion, entre les 30 pages d'index de noms et les 30 pages d'indications sur la prononciation du sindarin.

ça me rappelle la blague : combien faut-il d'auteurs de fantasy pour changer une ampoule ? Une centaine : Tolkien qui le fait en premier, et tous les autres qui l'imitent en moins bien ^^

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Ivrien
Moulin à Paroles
avatar

Nombre de messages : 218
Age : 25
Localisation : Entre Camelot et Cair Paravel
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Mar 9 Juin - 19:55

Moi je suis plutôt de l'avis d'Eärothien.
Il y a plusieurs auteurs de talents; mais être capable de créer un univers aussi gros et complet? Ce n'est certainement pas donné à tout le monde d'y arriver, qu'on soit doué ou pas. Je ne veux pas le diviniser bien sûr, mais pour moi, Tolkien est un génie dans son domaine.

Mais ça dépend de chaque personne j'imagine, et de nos critères. À partir de quand peut-on déclarer que quelqu'un est génial? Que faut-il avoir créé ou accompli pour être considéré comme tel?

Haha, et je ne connaissais pas cette blague XD Je l'aime bien ^^ Mais si je la racontais, on me regarderais sans doute d'un air bizarre et on s'enfuirait en marmonant que je suis complètement folle ^^''
Revenir en haut Aller en bas
Lalaith
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 25
Localisation : Moria (dernière naine vivante)
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Mer 10 Juin - 8:47

Une génie, cela dépend d'abord de ce qu'on entend par génie, mais j'ai tendance à le considérer comme tel. En fait, je dirais plutôt que Tolkien est un grand passionné au merveilleux talent de conteur, car il faut vraiment aimer ce qu'on fait pour aboutir à un univers aussi complet.
Revenir en haut Aller en bas
Elrohahaha
Tom Bombadil, Joueur de Flûte Lyrique
avatar

Nombre de messages : 9514
Age : 31
Localisation : Fauteuil, près de la cheminée du Poney, mangeant des radis qui piquent
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Ven 19 Juin - 12:15

J'aurais du mal à parler de génie ou pas, ne connaissant pas son comportement, ses habitudes.
Pour moi, il est (et c'est surement un tres bon compliment de ma prt !) un véritable passionné : mettre une vie au service d'un monde ont il a tout créé -des peuples aux langues en passant par l'histoire et les légendes- je crois qu'il a quelque chose que les autres n'ont pas, et s'il n'est peut etre pas l'auteur le plus agreable à lire de par sa facon d'ecrire, il a cette flamme de passion qui fait que de toute facon on ne peut pas rester neutre : on ne peut qu'admirer (ou on le traite de fou)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/200701/
Náriel
Chevalier de l'Encre Sacré
avatar

Nombre de messages : 773
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Ven 19 Juin - 12:24

En te lisant Elro, j'ai réalisé quelque chose.
On place (injustement) beaucoup d'auteurs à la hauteur de Tolkien, mais tu l'as dit toi même : il y a consacré sa vie.
La plupart de ses auteurs, j'ai surtout l'impression qu'ils cherchent (à gagner des sous ?... *sort*) à publier le plus vite possible en se faisant passer pour le nouveau Master, mais voilà, ils ont fait trop vite...
Revenir en haut Aller en bas
http://nariel-limbaear.blogspot.com/
Elrohahaha
Tom Bombadil, Joueur de Flûte Lyrique
avatar

Nombre de messages : 9514
Age : 31
Localisation : Fauteuil, près de la cheminée du Poney, mangeant des radis qui piquent
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Ven 19 Juin - 15:06

Peut etre que tous les auteurs n'ont pas non plus vocation à donner naissance à un monde entier.
Il ne faut pas oublier que ce que voulait Tolkien au tout depart, c'etait offrir une mythologie à l'Angleterre qu'il trouvait "flouée"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/200701/
Noldorin
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 25
Localisation : Cachée dans les recoins de la bibliothèque
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   Jeu 25 Juin - 23:06

Non, il est certain que peu de gens arrive à créer un véritable microcosme, et, personnellement, je comprends bien pourquoi. C'est toujours un travail acharné, le fruit d'une vie (comme autre exemple de "monde fictif", on peut prendre la comédie humaine de Balzac).
Mais pour créer un monde qui possède ses propres langues, cultures, légendes (même si elles sont inspirées de la mythologie : il les transforme, les adapte malgré tout) comme Tolkien l'a fait, il faut plus que du travail acharné. Il faut avoir un don... Du génie?

Sans doute.

Pour moi, il est aussi imposant, dans son domaine, que Mozart cité précédemment ne l'était et l'est encore dans le sien.

Sans le diviniser pour autant.

J'adore Mozart et sa musique, mais je n'ai aucun autel en son honneur à côté de mon violon^^, et j'en fait de même pour Tolkien.


Quant à ce que tu viens de dire Elro, je crois qu'il y est arrivé, et même à plus grande échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tolkien, le Génie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tolkien, le Génie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Arc et le Heaume n°2 - Les Animaux chez Tolkien
» Ecrire comme Tolkien (Davonline)
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie
» La profondeur des personnages de Tolkien
» Virginité chez Tolkien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: