Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tolkien vs Lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 27
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Tolkien vs Lewis   Dim 6 Juil - 12:27

(Il faut quand même un topic dédié à l'amitié de ces deux géants, non ?)

On s'était fait cette réflexion avec Bane en sortant de Prince Caspian : il y a quand même pas mal de différences entre le Seigneur des Anneaux et le Monde de Narnia. Ce qui me frappe le plus, c'est au niveau de la psychologie générale : chez Tolkien, c'est globalement triste. Il n'y a qu'à voir le Silmarillion, la malédiction du serment de Feänor, la destruction finale de Gondolin et Nargothrond, la chute de Numenor ... Bien sûr, il y a des éléments plus heureux, mais finalement la constante est plutôt que tout le monde meurt. Dans le SDA, on a toujours en arrière-plan le thème de la fin de l'Âge des Elfes, de leur départ, de toute la mélancolie qui entoure ça. Et même si la quête de l'Anneau finit bien, ça n'est pas parfait : Aragorn va mourir et laisser Arwen seule, Frodo ne se remettra jamais de sa blessure du Mont Venteux, etc.
Au contraire, on sort systématiquement d'une lecture/d'un visionnage de Narnia avec un grand sourire et un état d'esprit "la vie est belle et tout va bien" Smile. Enfin, c'est mon impression, en tout cas.

D'ailleurs, on peut voir ça dans la direction symbolique des voyages, ce que j'ai remarqué tout à l'heure en finissant de relire le Passeur d'Aurore : dans le SDA, les Elfes et ceux qui les accompagnent partent vers l'Ouest. Alors c'est peut-être un Valinor paradisiaque, mais c'est aussi un déclin, le soleil qui se couche, l'adieu déchirant aux Terres du Milieu. D'ailleurs au tout tout début, les Valar avaient d'abord créé Arda, et ils ne se sont retranchés vers Valinor que parce que Melkor leur avait détruit leur joli monde.
Mais dans le Passeur d'Aurore, c'est l'inverse : Caspian&co vont vers l'Est, vers le soleil levant, vers de nouvelles aventures. Ils partent volontairement, la joie au coeur et la tête pleine de rêves, et ils vont (à peu de choses près) de merveilles en merveille. Au final, l'Est est le lieu le plus merveilleux du monde et des environs, et ceux qui l'atteignent en sont radieux jusqu'à la fin de leurs jours.

Voilà pour cette petite réflexion ...

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9740
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Tolkien vs Lewis   Dim 6 Juil - 12:51

Tolkien prend pour base la mythologie celtique, avec les elfes, les nains et les gobelins, alors que Lewis se réfère à la mythologie grecque, faune, minotaure, centaure, et les nains sont assez connoté diabolique; Dans le livre Caspian, il y a même l'apparition de Silène et de Bacchus en personne.

Et c'est vrai qu'il se dégage de Narnia un optimisme qui fait défaut au Lord. Car quoi qu'il arrive, Aslan-Dieu viendra sauver les héros. "Wrong will be right when Aslan come in sight, at the sound of his roar sorrow will be no more, when he bares his teeth winter meets his death and when he shake his mane, spring will come again !" Alors que dans le lord, les valars et Eru ne bougent pas le petit doigt, les héros sont abandonnés à leur propres sort, tout repose sur eux, c'est beaucoup plus angoissant.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Náriel
Chevalier de l'Encre Sacré
avatar

Nombre de messages : 773
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Tolkien vs Lewis   Dim 6 Juil - 12:53

Le côté réalisme versus conte pour enfant ? :p

C'est des écritures très différentes pour des publics différents, je ne pense pas qu'on puisse comparer très facilement...

Bien vu niveau mythologies par contre, je n'avais même pas eu un regard pour ce côté là pour Narnia.
Revenir en haut Aller en bas
http://nariel-limbaear.blogspot.com/
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8501
Age : 27
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Tolkien vs Lewis   Dim 6 Juil - 13:33

Citation :
Le côté réalisme versus conte pour enfant ?
ça doit être pour ça que dans le fond, je crois que je me sens plus proche de l'univers de Lewis que de celui de Tolkien, malgré toute l'admiration que j'ai pour le Master. Sauf qu'au-delà du conte pour enfant, il y a aussi toute la dimension espérance chrétienne.

^^ Lewis je t'aime

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tolkien vs Lewis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tolkien vs Lewis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» L'Arc et le Heaume n°2 - Les Animaux chez Tolkien
» Ecrire comme Tolkien (Davonline)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: