Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'histoire est tracée dans le nom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4026
Age : 28
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mer 9 Juil - 12:06

toujours aussi intéressant Very Happy j'aime beaucoup ces précisions sémantiques ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ewina
Warg Jappeur
avatar

Nombre de messages : 1104
Age : 27
Localisation : Branche d'un hêtre, Imladris...
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mer 9 Juil - 12:11

Je suis le feuilleton avec bonheur, et grace à toi je n'aime plus Tolkien, je l'adore, je l'adule... Quel génie tout de même

Et dire que des milliers de gens aiment l'oeuvre, sans même voir la face cachée de l'iceberg !
Revenir en haut Aller en bas
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 10 Juil - 10:20

C'est de plus en plus passionnant !
En Norvégien ancien :s On voit vraiment qu'il a tout prévu, et chercher partout, je suis vraiment admirative au possible !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Náriel
Chevalier de l'Encre Sacré
avatar

Nombre de messages : 773
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 10 Juil - 11:13

En fait, mon guide en Norvège m'aurait dit que Gand était plutôt le sort qui est lancé, d'où L'Elfe jeteur de sort ^^
Sinon, géniale l'analyse *o*
Revenir en haut Aller en bas
http://nariel-limbaear.blogspot.com/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 14 Juil - 9:27

Merci beaucoup à toutes pour vos encouragements. Eh oui, Ewina, c'est exactement ce que je me tuais à faire passer quand je faisais mon exposé devant mes hypokhâgneux de camarades: pour le quidam, le SDA est une petite épopée fantastique bien gentille pour ados boutonneux, avec des épées, des canassons et des créatures diverses. Quand on pense qu'il ne s'agit dans les faits que d'un vaste (ô combien vaste!) support à des systèmes langagiers créés de toutes pièces, et que chaque nom d'élément recèle un sens aussi complexe... c'est à se flinguer de savoir que tous les c*ns qui regardent cette oeuvre avec condescendance n'en ont même pas la queue d'une idée!

Hem. Petite harrangue perso. Ne craignez rien... ^^ On reprend!


3)

Tolkien, d’autre part, inventait fréquemment des histoires aux noms propres qu’il donnait, et en particulier aux noms de famille de la Comté. Il faut dire que Tolkien inventa une véritable Histoire à la Comté elle-même.

a)

Lorsque l’on se penche plus précisément sur sa fondation, on découvre d’ailleurs un véritable parallèle avec l’Histoire de l’implantation des tribus anglo-saxonnes (A-S sur le tableau).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Après Marchon et Blancon, le plus ancien Hobbit dont le nom fut retenu est Bucca du Maresque. Il sera à l'origine de la grande dynastie des Brandebouc que nous étudierons la prochaine fois. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9764
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 17 Juil - 4:18

et sur Pippin, tu as quelque chose à nous servir ? *mrgreen*

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 17 Juil - 12:13

Tout à fait! Les Took suivront les Brandebouc... Smile

Je n'ai pas le temps de recopier la prochaine partie de suite, mais ce sera probablement pour demain.

A bientôt Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Sam 19 Juil - 2:35

b)


Bucca du Maresque
est élu Thain par acclamation générale.
Le Thain correspond à la fonction du Thane de l'Ancienne Angleterre. C'est un titre héréditaire qui est en quelque sorte l'équivalent de notre baron.

Bucca devient donc Thain et, comme il vit vieux tout en restant bien conservé, on finit par le surnommer le Vieux Bucca. Comme il est vrai que le chef de la Comté est un personnage riche, quelqu'un fit un jour une plaisanterie en lui donnant le sobriquet de Vieux Buck, qui est l'une des nombreuses appellations familières de l'argent (valable encore de nos jours pour le dollar!). Le vieux Buck restera tellement associé à la fonction de Thain où s'illustra sa longévité, que ce nom devint un titre équivalent, qui se transmit à ses descendants, qui décidèrent d'adopter le nom Vieilbuck pour honorer leur ancêtre et leur titre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Sept siècles après la fondation de la Comté, le 12ème Thain Gorhendad Vieilbuck abandonna les terres originelles (et son titre) du Maresque et conduisit son peuple à l'Est, par-delà la rivière Brandywine, pour s'établir sur une nouvelle terre fertile, qu'il baptisera Buckland, en mémoire de son ancêtre.

cf carte de la Comté : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il fut le fondateur d'une nouvelle dynastie, les Brandybuck, ainsi nommés parce qu'ils avaient eu l'audace de traverser le Brandywine.

Mais avant d'étudier les connotations de ce nom, intéressons-nous d'abord à l'origine de celui de la rivière.


Le Brandywine

Elle fut à l'origine baptisée par les Elfes sylvains, qui l'appelèrent la Baranduin, le fleuve mordoré.

Les Hobbits, ayant fait une lecture hâtive de l'elfique, traduisirent en hobbit par Branda-nîn, les eaux-frontières.

Suite à une plaisanterie des Hobbits dont on connaît le penchant pour la boisson, elle fut appelée la Bralda-Him, la bière capiteuse.

Avec la finale évolution du langage des Hobbits, ce nom fut transcrit en westron, ce qui donna Brandywine, le vin, l'alcool fort.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



La prochaine fois, nous analyserons de plus près tout ce qu'évoque le nom Brandybuck en lui-même. Smile


Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
La Folleuh
Troisième Maréchal de la Plume de Bronze
avatar

Nombre de messages : 3617
Age : 29
Localisation : devant mon ordi
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 25 Aoû - 12:38

ça y est ? On est la prochaine fois ? *_*

Je te félicite et te tire bien bas mon chapeau ! Ton travail est formidable !

_________________
homo hominis lupus
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 2 Sep - 3:34

Me voici rentrée de vacances, nous sommes donc enfin la prochaine fois. Very Happy
Merci pour tes encouragements, la folleuh!


c)

Ce nouveau nom de Brandybuck a contribué à forger une solide réputation à la famille.

Brandy
= esprit fort, meneur (de "brand" = marquer et "brandish" = brandir)
=> Ceux qui ont eu l'audace de mener leur peuple par-delà les eaux.

= cognac, eau-de-vie
=> Ceux qui aiment les boissons fortes

Bucca
= Bouc (en langage hobbit)
=> Le meneur du troupeau

Les Brandybuck sont donc réputés très téméraires, voire trop téméraires, et ayant la puissance des chefs.


Après avoir renommé ces nouvelles terres Buckland, Gorhendad fit construire la colline de Buck, sur les rives du Brandywine, le nouveau manoir de la famille: Brandy-Hall.

On peut enfin remarquer les connexions entre les provinces de Buckland et de Buckingham.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


d)

Qu'en est-il à présent du dernier héritier de la dynastie, Meriadoc?

Commençons par nous intéresser à ce prénom complet, utilisé dans l'histoire.

A l'origine, le véritable prénom de Merry est Kalimac, un nom hobbit, et plus particulièrement du parler du pays de Bouc, mais dont Tolkien prétend que le sens en a été oublié.
De fait, il fut surnommé Kali, diminutif signifiant, lui, "joyeux, gaillard" en hobbit.
Aussi, lors de la traduction, Tolkien lui donna l'équivalent de Merry, joyeux en anglais moderne.
Après quoi, pour assurer la cohérence de ce sobriquet, il le dota du prénom officiel de Meriadoc.

C'est aussi le seul nom de personnage a être formé sur le modèle de la survivance d'éléments celtiques: Meriadoc est en effet le fondateur du royaume celte de Bretagne (ainsi que le nom d'un chevalier de la cour du roi Arthur).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un personnage à deux facettes, une fois de plus. Cet ambivalence rappelle celle de Bilbo Baggins.

Merry ne refuse jamais une chope et aime s'adonner à des concours de bières avec son cousin, il est d'un tempérament festif, accessible et affectueux. Sur le champ de bataille du Pélennor, en revanche, sa détermination sans faille, sa férocité au combat en ont fait un guerrier redoutable, surtout pour un Hobbit. Il s'est particulièrement illustré en parvenant à poignarder le roi sorcier, qu'aucun homme ne pouvait vaincre.


Dernière édition par La Halfeline le Mar 16 Sep - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 2 Sep - 5:23

*applaudit à tout rompre*

Ah je l'attendais depuis longtemps cette analyse, je me souvenais vaguement du prénom "Kalimac" j'avais déjà du lire ça quelque part, mais je ne savais absolument rien de plus concernant Merry !
(ouais je sais, honteux, tss tss)

Enfin bon, merci encore pour le récapitulatif toujours aussi bien expliqué Miss Halfeline, j'attend avec impatience la suite sur Pippin, qu'on est nos deux hobbits préférés de fait !

(c'est vrai qu'il est vigoureux hmh)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 16 Sep - 7:52

Oui, mes slasheuses et moi avons déjà eu notre dose de gloussements sur le fait que les Brandebouc soient vigoureux... Smile

Merci d'avoir pris le temps de laisser un commentaire, Aéléa. Voici comme promis notre cher Pippin!

e)


Après la migration des Vielbuck à l'Est du Brandywine, un nouveau chef émergea parmi les Hobbits de la Comté: Isumbras Took.
( Isem = fer (vieil anglais) -> Isumbras = Bras-de-fer)
Il fut le treizième Thain de la Comté, sous le nom d'Isumbras I, et le premier de la lignée Took, qui devint la famille la plus importante.

Les origines de la famille Took sont une devinette laissée par Tolkien. En effet, celui-ci ne nous donne pas le nom de son fondateur mais laisse des indices, qu'il faut décoder en parallèle des caractères de l'autre dynastie révérée: les Brandybuck.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Concernant les connotations du "Took", on retrouve le classique de deux facettes représentatives:

- Took et Tuck comme puissance orageuse

* Took et Tuck sont les diminutifs des prénoms norvégiens anciens de Thorkline et Thurkmite.
¤ Thor = Thur = dieu du tonnerre
¤ line = colline
¤ mite = marmite
=> La colline de Thor et le chaudron de Thor.
Thor, dieu majeur du tonnerre, renvoie à une idée de puissance.

* De surcroit, "took", prétérit de "to take", évoque une dynastie à l'emprise autoritaire, saisissant et amassant.

- Tuck comme sucrerie

Tuck = sucrerie: gâteaux, flans, bonbons...

On peut retrouver ce trait particulièrement saillant chez Pippin...


f)

D'ailleurs, cette bipolarité se retrouve à nouveau dans son prénom et son surnom:

Peregrin = le pélerin (anglais moderne), le voyageur (vieux français "pélegrin")

Pippin = la pomme reinette


=> Nous avons ainsi un personnage qui est à la fois le pélerin du tonnerre et la pomme reinette sucrée. ;)

On n'aurait su trouver meilleure appellation pour cet amateur de pommes encore juvénile (il n'a que vingt-huit ans lors de l'aventure et leur majorité est à trente-trois) et donc friand de friandises, mais qui sait se révéler une puissance non seulement guerrière (il abat un gigantesque Troll devant la Porte Noire (en pensant à Merry, yay!!)) mais aussi persuasive (c'est grâce à lui que les Ents entrent en action, "la chute de petites pierres déclenchant une avalanche" dira Gandalf), quand il n'appelle pas un peuple entier à "pélerinner" à Minas Tirith pour la dernière bataille des hommes, en allumant les feux d'alarme du Gondor.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9764
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 16 Sep - 8:22

ouaiiiis, Pippin !

c'est trop le meilleur!

merci beaucoup pour ça, Halfeline ! Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 2 Oct - 16:22

A présent que vous avez compris l'esprit de la linguistique de Tolkien, tout en significations cachées qui donnent les clés de ses créations, tout en historicité
et en références, je voudrais me pencher sur l'aspect fondamentalement énigmatique et surtout plaisantin de son oeuvre philologique. Vous l'avez vu, la farce joue un rôle très important dans l'histoire de ses noms, mais elle est également souvent à l'origine même de ses mots, sous forme d'énigmes philologiques, jeu cher à son coeur puisqu'on le retrouve notamment dans la confrontation de Bilbo et Gollum au sujet de l'anneau, et dans l'entrée des mines de la Moria, passages tous deux décisifs.

4)

a)

Pour en revenir à Bilbo le Hobbit, nous pouvons nous interroger sur le sens de ces treize Nains qui viennent chercher Bilbo et sur celui de leurs noms. D'où surgissent-ils dans l'esprit si vaste, tortueux et surtout justifié de
l'écriture de Tolkien?

Ces treize Nains sont en fait pris aux sources de la mythologie viking, dans l'Edda, un texte islandais du 11ème siècle.

L'Edda propose une narration de la création des Nains, puis une liste de leurs noms, appelée Dvergatal.

Tolkien s'interrogea sur le pourquoi de cette création.
Réponse: Cette enigme sur l'épopée perdue des Nains faisait sans doute référence à l'épopée des Longbards, une ancienne tribu germanique dont la légende voudrait qu'elle perdît son trésor et son royaume au profit des dragons!
Ce n'est pas par hasard si les Nains, également appelés les Longuesbarbes dans les écrits tolkienniens, se sont justement fait dérober leur trésor par un dragon, et si les noms de ceux de la troupe de Bilbo le Hobbit font écho au Dvergatal, avec parmi eux:

Thorin = le hardi
Bonbur = le bedonnant
Nori = le minuscule
Balin = l'ardent
Ori = le furieux
Gloin = le brillant

(Pour l'anecdote, plusieurs des Nains de Blanche-Neige tirent aussi leur
origine du Dvergatal!)

=> En fait, l'aventure de Bilbo le Hobbit est en quelque sorte une élégante réponse de Tolkien à l'enigme du Dvergatal et son ensemble de Nains.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 3 Oct - 5:40

Mince j'avais loupé l'update sur Pippin !
Les 7 nains de Blanche Neige aussi...

Pour le coup, ce dernier passage concernant les nains me mine le moral, ça fait un peu copier coller de l'Edda au Lord ! Il s'est pas inspiré que des noms cette fois ci !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Finduilas
Sméagol Conteur Perfide
avatar

Nombre de messages : 2027
Age : 27
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 3 Oct - 11:05

HS:
Aéléa WoOd a écrit:
Il s'est pas inspiré que des noms cette fois ci !

C'est un peu comme dans Beowulf (j'ai vu le dernier film la fin de semaine passée et je m'étais demander elle disais quoi au départ cette légende... fait dire que j'ai vu plusieurs versions alors..) et selon wikipédia, le combat de Turin contre le dragon serais presque pareil... et aussi il y a un paysant (ou esclave?) qui dérobe un objet dans le trésor de ce même dragon... (pareil que pour bilbo avec Smog... alors même si Tolkien est un grand auteur, il n'a pas tout inventé...
Revenir en haut Aller en bas
Aériel
Jacasseur
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 38
Localisation : Edoras pour quelques jours
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 6 Oct - 11:06

Reconnaissons tout de même à Tolkien l'élégance avec laquelle il a remis à jour ses sources historiques pour en faire des histoires qui ont scotché des millions de lecteurs!
Pour le reste, chapeau La Halfeline pour travail ce passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
http://dometvir.over-blog.com
arsinoeromana
Poney Volubile
avatar

Nombre de messages : 287
Age : 25
Localisation : La chaumière du jeu perdu
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 9 Oct - 11:32

Fascinants, ces 'pastiches' de sources diverses... le coup des 7 nains, c'est fort. Chapeau pour notre philologue de service Galadriel
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Dim 11 Jan - 7:53

b)

Justement, à propos de dragon, nommer le sien a constitué un véritable jeu d'enigme pour l'auteur, à nouveau, mais dans une réelle dimension de devinette de sphynx.

Il y avait une ancienne incantation anglaise pour se protéger des dragons qui disait:

"wid smeogan wyrm"
"contre le ver pénétrant"


Pour Tolkien, ce n'est pas une réelle formule magique, mais une énigme: "Que faire contre le ver pénétrant?".

Il estimait que, comme dans toutes les bonnes énigmes, la réponse était
contenue dans la question elle-même
, comme c'est le cas du fameux
"Parlez, ami, et entrez" des portes de la Moria.

Tolkien s'est demandé pour quelle raison le dragon était décrit comme pénétrant, smeogan.
Il pensa que cette caractéristique était la clé du nom secret de l'ennemi qui, comme le veut la tradition des contes de fée elle-même héritée du shamanisme, permet de le battre.

Il remarqua que
l'adjectif smeogan (pénétrant)
et le verbe smeagan (s'informer)
de même que smeagol (creusant, fouissant)
et le verbe smugan (ramper à travers),
tous issus du vieil anglais,
dérivaient tous du verbe préhistorique allemand

SMUGAN = se glisser dans un trou

qui conjugué au passé donne ->
SMAUG.

Tolkien qualifia la démarche de "basse facétie philologique", mais il
choisit pourtant Smaug, qui portait le sens collectif des différents
dérivés de vieil anglais: pénétrer, s'informer, creuser, ramper à travers, se glisser dans un trou.

Tout ceci évoque bien le dragon rampant et se glissant dans les souterrains de la montagne d'Erebor.
Par ailleurs, Smaug était l'adjectif dérivé du vieil anglais smeogan, et
avait dans ce cas le sens de subtil, astucieux. Tolkien voulait
un monstre d'esprit...

Dans l'histoire, Bilbo s'informe donc pour tenter de découvrir la faiblesse du
dragon, il creuse, tente de pénétrer l'esprit de la bête et finit par réaliser
que son plus gros défaut est sa vanité. Ce n'est pas si étonnant lorsqu'on sait
que:

smug = vaniteux
(anglais moderne)


(vient de "smuggelen" = suffisant en ancien allemand, qui
donna "smuggle" = arrogant en vieil anglais)


C'est l'arrogance de Smaug, ce monstre d'esprit, et son mépris pour ses ennemis qui le firent succomber aux flatteries du Hobbit et révéler finalement son seul point faible mortel:

un trou dans le gilet de diamant qui recouvrait son poitrail.

=> Comment vaincre le dragon?
-> Il faut pénétrer dans le trou.


= SMAUG

Vous venez d'assister à la résolution scénaristique d'une énigme au sens le plus pur.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 28 Avr - 9:03

Après une longue absence, voici la conclusion de mon exposé.

5)

Un autre procédé qu'affectionnait Tolkien était celui des pieds-de-nez à la réalité telle que nous la connaissons. Souvent très implicites mais cependant reconnaissables pour le tolkienniste chevronné, ils se jouent du monde que nous croyons être le nôtre pour placer celui de la Terre du Milieu à l'origine des choses. Je l'ai illustré par deux exemples.

a) De Bucca à Puck

Faisaons un instant retour sur notre vieux Bucca. Un rapide survol des hobgobelins de Grande-Bretagne nous montre une évolution intéressante de son nom.

Bucca
= à l'origine, ancien hobgobelin du pays de Galles ou de Cornouailles

Il se retrouve dans:

Pucca = ancien hobgobelin d'Irlande

qui trouve son équivalent dans

Puka, ou Puckel = ancien hobgobelin d'Angleterre

De là naquit le célèbre:

Puck = hobgobelin anglais utilisé par Shakespeare dans A midsummer night's dream

=> Tolkien sous-entend donc ici que son Bucca est l'original dont le fameux Puck est issu postérieurement.


On sait d'ailleurs que Tolkien avait quelque chose contre Shakespeare depuis sa plus tendre enfance, suite à une déception cuisante lors d'une représentation de Macbeth. Une prophécie annonce que les arbres vont se déplacer, et il est consterné devant la réponse finale faite d'hommes camouflés avançant. Lui, il a osé faire bouger la forêt de Fangorn!

b) Le tabac de Tabold

Un autre clin d'oeil facétieux de J.R.R. est celui de l'herbe à pipe si chère au floklore des Hobbits.

Elle fut découverte par un certain Tabold Sonnecor, raccourci de Theobold.
Theo = dieu
Bold = obole
=> Theobold est donc celui qui a reçu la récompense de ses recherches.

La récompense de Tabold fut de voir le nom sous lequel tout le monde le connaissait, "Vieux Tobbie", perpétué à travers des générations de Hobbits par l'herbe à fumer ainsi popularisée.

=> La plaisanterie de Tolkien est ici de sous-entendre que notre tabac provient de ce nom!


Parvenus au terme de ces différentes démarches linguistiques, on peut également se demander si le rapport si particulier qu'entretiennent les Hobbits et les anneaux ne trouve pas un écho relationnel dans les méandres de la langue.

Une réponse envisageable nous ramènerait aux origines du mot et du personnage "Hobbit", au terme "Hob" qui nous apprenait entre autres que le Semi-Homme de la Comté était un être habitant les collines.
Le jeu de Hob est un jeu de palets qui se jouait dans les campagnes avec de grands anneaux de métal qu'on lançait sur des fiches ou des piquets placés en haut d'une colline.

=> Alors, le jeu de Hob inspira-t-il le récit du Seigneur des Anneaux à son créateur, nous prouvant par là que, à la façon des rites sacrificiels du printemps ritualisés en anodines chasses aux oeufs de Pâques, le jeu de palet serait une commémoration symbolique de l'ancienne épreuve de l'anneau?




Cela dit, le synchronisme linguistique multiple de l'oeuvre de Tolkien est si parfait et si fourmillant qu'on serait même en droit de s'interroger sur la maîtrise toute scientifique d'un être humain! Tout virtuose qu'il soit, le professeur J.R.R Tolkien a-t-il aussi minutieusement agencé chaque élément concordant de ses noms, ses personnages, ses intrigues ou, le langage et la création formant en se mêlant une alchimie unique chez chaque individu, les termes possédant une résonnance appelant au vécu et aux sentiments inconscient d'un esprit, pourrait-on songer à une véritable magie des mots?
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'histoire est tracée dans le nom...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand l'histoire est tracée dans le nom...
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Dans le Nord, il n'y a pas que des corons.
» C'est l'histoire de deux blondes dans une douche [TERMINE]
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: