Le Poney Fringant

Un forum pour les auteurs francophones de fanfictions sur le Seigneur des Anneaux
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'histoire est tracée dans le nom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 6:01

Bonjour tout le monde!

En ce glorieux début de vacances, me revoilà toute fraîche et prête à m'impliquer, modestement mais convenablement, dans la vie de ce charmant forum. Avant de sillonner tous les topics apparemment passionnants que recelle cette rubrique, je comptais apporter une petite contribution personnelle en gage de ma bonne volonté.Smile

Cela vous intéresserait-il que je vous tape un exposé que j'ai fait il y a deux ans pour ma classe d'hypokhâgneux sur le caractère fondamental de la langue dans l'oeuvre de Tolkien? Afin de leur montrer qu'il n'y a pas que Proust et Sarraute qui savent manier la langue, j'avais préparé un petit travail afin de montrer en quoi l'histoire des personnages étaient bien souvent contenue dans leur nom, et comment c'était d'ailleurs souvent le nom lui-même qui précédait le récit.
Je ne veux pas paraître pédante, aussi ne vous ponderai-je pas la chose comme un cheveux sur la soupe si vous avez déjà étudié la question quelque part ou si ça ne vous intéresse tout simplement pas. Je propose, et sachez que je partagerai mes recherches avec plaisir si elles sont utiles.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9765
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 6:14

ben moi, ça m'intéresserait. On a un topic sur les prénoms utilisés dans le SdA, va le voir, si tu penses que tu peux y incorporer ton exposé, ou si c'est différents, met-le ici Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 7:09

C'est vrai qu'on à déjà un topic sur les noms, mais je pense que tu peux garder celui-ci pour nous parler de tout ça ! (le premier sujet n'incorpore pas le thème histoire tracée/nom)

Et là je suis particulièrement interessée par ce sujet. (d'ailleurs Robin Hobb aime bien faire ça aussi, ça se voit un peu plus chez elle puisqu'elle le revendique dans son récit. Pour Tolkien je suis pressée de voir ce que tu en dis !)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 11:51

Je suis allée voir le topic sur les prénoms. Par chance, ça ne recoupe pas mes recherches. Si vous êtes d'accord, je reste dans ce sujet, puisque l'exposé est un tout petit peu plus vaste qu'une analyse linéaire de chaque nom. Je présente brièvement l'écriture de Tolkien, etc... J'aurais un peu l'impression d'envahir à moi toute seule un topic qui était là avant, si vous voyez ce que je veux dire.

Je vous tape aujourd'hui une petite intro, et j'updaterai un peu tous les jours jusqu'à ce qu'on arrive au bout. Smile


Le mode d'écriture de J.R.R Tolkien, auteur anglais célèbre et pourtant méconnu, est tout à fait original. Ce que l'on connaît en effet de Tolkien sont ses histoires fantastiques comme "Bilbo le Hobbit" ou "Le Seigneur des Anneaux", mais le récit en lui-même de ses épopées n'est qu'un infime morceau de l'iceberg.

Comme les plus renseignés le savent, cet univers désormais mythique de la Terre du Milieu n'avait qu'un rôle pour ainsi dire secondaire dans l'esprit de son créateur, qui recherchait avant tout un cadre pour inscrire les langues de son invention, l'elfique en particulier, et ainsi leur donner corps. Ainsi, l'oeuvre de Tolkien s'asseoit sur une fondation linguistique titanesque trop souvent ignorée, alors même qu'elle est censée en constituer l'essence.

C'est ce que je vais essayer de montrer, non pas en présentant les différents langages de la création de Tolkien, entreprise trop vaste et trop technique, mais en mettant au jour une démarche créative propre à cet auteur, et qui consiste à faire précéder le nom par rapport au récit.

Tout le processus créatif de tout un pan de sa mythologie trouve origine dans un seul et même mot qu'il s'est approprié.
Chez lui, le nom suggère l'histoire de son sujet par sa construction.
Ses noms eux-même ont parfois une histoire, voguant en parralèle de la nôtre.
Enfin, nous verrons le jeu infini d'enigmes, de plaisanteries linguistiques qui s'entremêlent et s'emboîtent dans les noms de son univers, du détail à l'ensemble.


1)

a)
Tolkien est né en 1892 en Afrique du Sud de parents anglais qui décédèrent très tôt. Il se retrouve orphelin à 12 ans après le décès de sa mère, qui lui aura transmis l'amour des mots. Il fait ses études à Oxford où il développera un intérêt de plus en plus vif pour la langue et la littérature anglaise. En 1916 il prend part à la bataille de la Somme et c'est dans les tranchées, sur un calepin, qu'il commence à écrire "Le Livre des Légendes perdues" qui deviendra "Le Silmarillion" publié, ironiquement, après sa mort. Plus tard il devient professeur d'anglo-saxon, notamment à Oxford en 1925.

Et c'est précisément un après-midi d'été 1930 que vient au monde sa créature primordiale, dans des circonstances assez baroques:
"Tout ce dont je me souviens en ce qui concerne "Bilbo le Hobbit", c'est que j'étais en train de corriger des copies d'examen, baigné dans la lassitude que provoque immanquablement cette épreuve annuelle qui m'est imposée. L'un des candidats avait heureusement laissé vierge une des pages de sa copie et j'y ai écrit: "Dans un trou dans le sol vivait un Hobbit.". Chaque mot suggère toujours en moi une histoire. Par la suite, j'ai pensé que je ferais mieux de découvrir à quoi pouvaient ressembler des Hobbits. Mais ce n'est que le commencement."

On sent là toute la spontanéité de l'acte d'invention, qui vient véritablement d'une inspiration au sens le plus pur du terme. Cela démontre une sorte d'honnêteté avec l'imagination. Une étincelle l'a poussé à cette phrase, et ce mot en particulier, et après l'avoir couché sur le papier, il décida de l'exploiter.

Hobbit fut le mot primordial qui lui inspira tout le récit.

D'ordinaire, les artistes créent des personnages et leur trouvent un nom par la suite. Mais Tolkien a procédé d'une toute autre façon: pour lui, c'est bel et bien le nom qui renferme l'essence d'un personnage, d'un être, d'un lieu. Il faut savoir faire parler les mots.

L'érudit philologue nous parle d'ailleurs de la "délivrance du mot". Il s'agit donc bien d'un processus faisant accoucher un être original, qu'il va falloir développer pour lui-même. Cela est particulièrement visible lorsqu'il nous dit qu'il a cru bon de "découvrir à quoi pouvaient ressembler les Hobbits". Il agit en quelque sorte comme si cet être existait bel et bien dans une autre dimension et devait être véritablement découvert à l'intérieur du langage lui-même.

Tolkien se considère donc moins comme un créateur à proprement parler que comme un explorateur.


Valà pour un préambule. La suite demain. Gandalf le blanc


Dernière édition par La Halfeline le Lun 23 Juin - 3:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 12:14

Rien à redire, ;) Elfe amoureuse

Mais en fait on pourrait continuer à parler de ce premier extrait, :s
Vous connaissez d'autres auteurs qui ont eu le même procédé ? (tu va peut-être en parler par la suite)
Vous qui écrivez, comment vous faites lorsque vous inventez un personnage ? Choix d'un nom avant ?

Personnellement, je pense que j'aurai un peu le même raisonnement que lui, même si ça serait plus un acte réfléchi que spontané comme il à eu l'air d'avoir. En fait ça m'est arrivé bien plus jeune d'inventer des noms de personnages en fonction de leurs parents par exemple. (Pourquoi untel s'appelle Robert ? > parents, environnement culturel, etc)

Mais coucher un mot nouveau sur du papier dans une phrase anodine et voir après ce que ça pourrait être, chapeau.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Ven 13 Juin - 13:23

Eh bien non, de mon côté je ne connais pas d'autre auteur qui travaille comme ça. Il y en a sans doute, cela dit! Avis de recherche, une fois de plus Wink.

Ah, ta manière de procéder suivant le milieu des parents est sans doute la plus réaliste! L'origine du nom a l'avantage de s'ancrer dans l'histoire elle-même.

De mon côté, en bon auteur de fanfic, je n'ai pour l'instant accouché que d'un seul personnage original. Ce devait être un jeune taulard assez gringalet mais un peu fanatique sur les bords et voilà comment les choses se sont passées pour son nom. Ce qui m'a d'abord tapé dans l'oreille d'emblée, sans avoir trop rien préparé, c'est le nom "Maël" parce qu'un gamin que j'ai furtivement connu quand j'étais petite s'appelait ainsi et que j'ai toujours trouvé que la sonorité tintait agréablement. Aucun rapport avec le gamin en lui-même, que j'ai dû croiser deux fois dans ma vie et qui ne partageait aucun trait avec le blanc-bec que j'avais en tête. C'était purement une histoire de son. C'était à la fois court, vif et un peu claironnant, comme le personnage.

A partir de là m'est venue l'idée de broder tout un développement à ce sobriquet. J'ai pensé qu'il ne pourrait être que le dérivé dérisoire d'un surnom acquis en prison, comme c'est souvent le cas. "Samaël" était parfait, étant l'un des multiples noms du diable. Ca collait bien comme légère moquerie par rapport à sa hargne latente.

C'est alors présentée la question du nom de baptême. Le pied aurait été de le faire coller phonétiquement à "Samaël", afin d'expliquer de manière encore plus logique ce surnom. D'où "Samuel" - ce n'était pas bien dur - et Maël a fini avec des parents très axés religion, devenant ainsi le produit d'une éducation protestante wasp pur jus, avec tout ce que cela implique de sectarisme et de frigidité.

Bref... Je me rends compte que j'ai un peu étalé ma vie littéraire sans m'en rendre compte... Tout ce développement pour expliquer que, sur le coup, j'ai procédé en quelque sorte "à reculons", commençant par le résultat final pour remonter jusqu'à ce qui, dans l'histoire, est l'origine. La procédure, en définitive, a contribué à forger un pan du perso lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4026
Age : 28
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Sam 14 Juin - 3:36

et bien tout ce qui a été dit pour le moment est très intéressant, ma chère ^^

allez, une petite joke :


LA SUITE STP C TRO TRO BI1 JADOR !!! *mrgreen*
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Sam 14 Juin - 6:27

b)
Tolkien présente d'emblée les histoires de "Bilbo le Hobbit" et du "Seigneur des Anneaux", issues de la formule magique que nous venons de voir, comme la traduction en anglais moderne du Livre Rouge, manuscrit rédigé en westron hobbitais par Bilbo et son neveu Frodo. Plaisante mise en abîme de la création... Est-ce en définitive Tolkien qui a créé Bilbo et Frodo dans l'histoire qu'il raconte dans son livre ou sont-ce Bilbo et Frodo qui ont créé le livre en narrant leurs propres aventures ayant traversé les âges grâce à ce support?

Ce principe de l'enigme annulaire qui nous confond quant à l'origine des choses est cher au coeur de Tolkien, et nous le retrouverons par maintes fois dans son oeuvre.

Quoi qu'il en soit, Tolkien n'hésite pas à déplorer cette traduction en anglais moderne, et ce qu'il appelle un "gommage déplorable de l'idiôme rustique propre aux Hobbits" occasionné par cette traduction!

En effet, pour lui, les Hobbits de l'époque de la Guerre de l'Anneau parlaient le westron, c'est-à-dire le langage courant de la Terre du Milieu, mais à leur propre mode, plus désinvolte, plus chantant et quotidien. On comprend bien que la traduction en anglais moderne estompe ces particularités d'usage, qui ont pourtant certains échos anecdotiques dans l'histoire.

De même, il nous avertit du besoin qu'il a eu de modifier les terminaisons des noms car, dans les dénominations hobbites,
*le "a" correspond au masculin
*le "on", ou le "e", au féminin

Cette profusion d'invention de détails linguistiques nous montrent le pouvoir inspirateur du langage.


Mais revenons aux Hobbits:
Tolkien leur invente une origine philologique, considérant "Hobbit" comme une forme décadente de "horbitat", mot original inventé mais qui tire en fait ses origines du vieil anglais, et de par là-même du vieil allemand "Horrifice".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais non content que sa chaîne s'arrête là, il décida d'ajouter quelques circonvolutions.

Il affirma que "Hobbit", en tant que forme d'usage de "Horbitat", n'était pas usité à l'origine par les Hobbits eux-mêmes. Dans leur propre langage, ils étaient connus sous le nom de "Höruk", avatar tombé en obsolescence de "Hör Bastor", signifiant bâtisseur d'orifices, construction que Tolkien dériva du mot allemand préhistorique "Hörisse", qui donna "Horrifice" en vieil allemand.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ainsi, on comprend que la première ligne de "Bilbo le Hobbit" n'est qu'une obscure plaisanterie tautologique:
"Dans un orifice dans le sol vivait un bâtisseur d'orifices."


Dernière édition par La Halfeline le Lun 23 Juin - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 16 Juin - 11:24

Tu à placé les schémas dans ta copie ?

Je ne savais pas (honte à moi) pour les terminologies hobbites. Et comme je ne connais pas beaucoup le sujet je ne peux qu'asquieser avec des yeux ronds. La suite !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 19 Juin - 7:00

En fait je passais à l'oral, et ai donc reproduit le schéma au tableau. Il faut dire que sans lui, il est plus difficile d'ordonner logiquement toutes les informations. Là, au moins, on voit la dynamique de la création de ce mot.

Merci de ton intérêt! Smile


c)
Par ailleurs, l'ensemble des écrits de Tolkien concernant les Hobbits fut le résultat d'une longue série d'associations avec le mot-clé à l'origine du personnage, de la race, de son univers.

Le tour de passe-passe magistral fut celui qui consista à composer presque toutes les caractéristiques du Hobbit à partir des treize mots suivant alphabétiquement "Ho" dans la langue anglaise.

La découverte que fit Tolkien du Hobbit grâce aux indices fournis par cette liste de treize est typique de sa logique créatrice, et on voit à nouveau là une farce philologique élaborée, bien illustrée par le premier mot: Hoax.


Hoax = Abracadabra, canular, plaisanterie, blague.
=> Les Hobbits aiment plaisanter, se faire des farces.

Hob
= Habitant des collines, du bas allemand hump = colline
= Habitant des trous (Hob est un esprit qui bâtit sa maison au creux d'une colline)
= Nom générique de plusieurs variétés de lutins
=> Les Hobbits sont de petits humanoïdes vivant au creux des collines.

Hobble = Mettre dans l'embarras, créer des difficultés.
=> Les Hobbits sont têtus et aiment poser des colles.

"Hobble a plant"
= trouver un butin caché par un autre
= s'emparer d'un butin par la ruse ou le vol
=> Déterminant pour l'histoire de Bilbo

Hobber = Terme du 19eme siècle employé dans les bas-fonds pour un type de criminel qui associait abus de confiance et cambriolage afin d'accaparer des butins importants. Sa victime était généralement un autre voleur qui avait lui-même dérobé le butin.
=> Déterminant pour l'histoire de Bilbo

Hobblehoy = Jouvenceau, moitié adulte moitié enfant
=> Les Hobbits ont une apparence juvénile.

Hobby = Occupation frivole, excentrique, souvent sans finalité
=> Propre des Hobbits, fascinés aussi bien par la généalogie que l'horticulture ou toute forme de collection.

Hobbyhorse = Danseur médiéval
=> Les Hobbits aiment danser.

"Hobbyhorsical" = Fantasque, amusant

Hobiler = Fermier et soldat féodal
=> Les Hobbits sont un peuple de fermier.
=> Merry et Pippin s'attacheront chacun au service d'un roi.

Hobit = Catapulte
=> Tolkien met l'accent sur le fait que les Hobbits sont très habiles à lancer des pierres, notamment pour chasser.

Hoblike = Drôle, rustaud

Hobnail = Rustre, manant
=> Les Hobbits sont un peuple rustique.

Hobbo = Journalier des campagnes
=> Les Hobbits sont un peuple d'agriculteurs.

Hobnob = Boire, trinquer et cancaner
=> La distraction favorite du Hobbit!


Dernière édition par La Halfeline le Lun 23 Juin - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9765
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 19 Juin - 7:22

super, j'adore toutes ces reflexions sur mon peuple! les hobbits sont vraimetn conditionné par leur noms, c'est fabuleusement merveilleux de voir tout ça !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 19 Juin - 8:00

Youhou, là je suis vraiment abasourdie, c'est magnifique cet enchainement de mots, le pire c'est que je savais PAS DU TOUT qu'il avait pu dresser une liste : où à tu trouvé ça ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4026
Age : 28
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 19 Juin - 8:40

c'est génial ce truc !!! j'en reste abasourdie... Ya pas à dire, Master est génial... et plutôt fun ^^

tu as vraiment fait un super travail Elfe amoureuse
Revenir en haut Aller en bas
Lorina
Gobelin Criard
avatar

Nombre de messages : 2895
Localisation : Sous une roche.
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 19 Juin - 9:18

Mais c'est carrément dément oO C'est vraiment super de lire ça, j'aurais jamais su que c'était cherché aussi loin! Master est un génie, pas de doute là-dessus. C'est fascinant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 23 Juin - 3:45

Aéléa, l'essentiel provient du Bréviaire du Hobbit par David Day, dont vous avez sûrement entendu parler en tant que connaisseuses.
Merci Tari pour le compliment et à tout le monde pour l'enthousiasme. Smile


2)

a)
Le Hobbit par excellence est représenté dans le personnage de Bilbo Baggins, premier héros de Tolkien. Ses deux facettes temporelles sont symbolysées dans son nom.

Baggins = Thé de l'après-midi, collation entre les repas.
=> caractéristique par excellence du Hobbit bourgeois

Bilbo = épée courte, dague ou râpière
(vient de l'anglais du 15ème siècle par le portugais "Balbos", ville réputée pour ses épées)
=> renvoie à Sting (Dard), objet déterminant dans "Bilbo le Hobbit" (ainsi que, plus tard, dans le "Seigneur des Anneaux")
=> renvoie aussi par extension à l'esprit affûté du personnage

Il y a donc un contraste dans le nom de
Bilbo -> tranchant, mordant, héroïque
Baggins -> petite vie bourgeoise et tasses de thé

Et en effet, nous avons au début de l'histoire dans le personnage de Bilbo une satire du petit bourgeois pantoufflard, qui se transformera au fil de l'aventure pour devenir un héros agguerri.


Si l'on va plus loin encore, il semblerait que le choix des mots adopté par Tolkien pour son héros ne l'aida pas seulement à forger sa personnalité, mais participa aussi largement à la mise en place de l'intrigue.

Bagg = le porte-monnaie, le balluchon

Bag

= le sac
= capturer, acquérir, voler

Baggage-man = celui qui transporte le butin

Bag-man = celui qui récupère puis redistribue l'argent pour d'autres malhonnêtement

Bilbo Baggins est entraîné hors de son trou par Gandalf et les Nains, il prend son balluchon et quitte son chez-lui pour la première fois. Il est engagé pour voler le trésor du dragon Smaug, et devient ensuite le baggage-man qui transporte le butin. Cela dit, après la mort de Smaug, et en raison d'une dispute après la bataille des cinq armées, Bilbo devient le
bag-man qui redistribue le trésor aux vainqueurs.


Baggins comme Hobber

Bilbo, dans son aventure, emploie par maintes fois la technique du Hobble.
Il dérobe un butin déjà volé par la technique de mise dans l'embarras et de confusion de l'esprit.

- Trolls -> Sting
- Gollum -> Ring
- Smaug -> Trésor

=> Bilbo Baggins est le bourgeois qui devient voleur.


Et, ne l'oublions pas,

Bagge = anneau en néerlandais (ce qui donna notre "bague"!)


L'anneau
est bien entendu l'objet d'importance capitale, pour Bilbo qui le trouvera, mais surtout après lui pour Frodo, son neveu, qui héritera du fardeau de sa destruction.


Dernière édition par La Halfeline le Lun 23 Juin - 3:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Laessiel
Turin, Pourfendeur des Parchemins Interdits
avatar

Nombre de messages : 9765
Age : 32
Localisation : A la cueillette
Date d'inscription : 02/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 23 Juin - 3:47

ah le Bréviaire Hobbit, je l'ai, ce livre-là.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanfiction.net/u/335807/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 23 Juin - 3:49

Ah! Alors tout ça doit te rappeler des choses! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Aéléa WoOd
Havres Gris, Rivages des Missives Echouées
avatar

Nombre de messages : 8996
Age : 21
Localisation : Le nord
Date d'inscription : 09/10/2004

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 23 Juin - 6:14

Oh lala que c'est intéressant !

Je n'ai pas lu le bréviaire, je vais aller chercher sur amazon.fr dans la journée, ça me donne trop envie de le lire du coup !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Eärothien
Númenor, Ile des Mots Illustres
avatar

Nombre de messages : 8563
Age : 28
Localisation : Un pays où on parle anglais ou vieux français, ou italien, ou russe tant qu'on y est.
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Lun 23 Juin - 15:51

Quel était déjà le nom que Tolkien avait envisagé pour Frodo au début ? ça commençait par un D, je crois ... Est-ce que ce nom-là avait un sens ?

_________________
Some folk we never forget
Some kind we never forgive
Haven't seen the back of us yet
We'll fight as long as we live

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://earothien.tchatcheblog.com/
Moby
Porteur du Mot Unique
avatar

Nombre de messages : 882
Age : 26
Localisation : Entre Mirlevon,le Pendragonium,Kingdom Hearts,les forges,la Terre du Milieu,Narnia et la France
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mar 24 Juin - 2:54

C'était Bingo.

On sait maintenant pourquoi il a changé.
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mer 25 Juin - 6:42

Et puisque on parle de Frodon...

b)
Frodo était d'ailleurs un prénom prophétique de son rôle concernant l'anneau.

Frodo est en fait le nom westron du personnage, ce qui correspond au langage courant universel de la Terre du Milieu. A l'origine, son nom hobbit est Froda, le "a" correspondant à des terminaisons masculines. Cela fut traduit par "Frodo" en langage courant où le "o" est masculin.
Or, Froda signifie "le sage" en anglais moderne, ce qui provient du norvégien Frothi, signifiant "celui qui est sage".

=> Frodo le sage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans les mythologies anglaise ancienne et scandinave, Froda, ou Frothi, ou Frotha est souvent lié à la pacification.

-> Froda, dans Beowulf, est le roi des Heathobards qui tente de faire la paix entre Danois et Bardes.

-> Frothi, dans la mythologie norvégienne, est un roi qui eut un règne caractérisé par la paix.

-> Frotha-firth, dans les textes islandais, fait référence à la paix de Frothi.

=> Frodo le pacificateur


(Frodo est celui qui peut ramener la paix en détruisant l'anneau.)




c)
Chez Sam, on retrouve une signification bipolaire symbolique de l'évolution du personnage.

A propos du nom de famille: Gamgee

Juste pour l'anecdote: Selon les traditions consignées dans le Livre Rouge, Gamgee serait la traduction en westron de Galpsi en hobbit, lequel était l'abréviation de Galbasi, un village de gais lurons. Le nom de ce village provenait de Galébja, la facétie, le jeu, la plaisanterie. C'est d'ailleurs de cela que dérive notre "galéjade"...

=> Sam le galéjeur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais ce qui est intéressant, c'est surtout son prénom.

Samwise

Wise signifie évidemment en anglais moderne "sage".

Sam est la traduction en westron de Ban, en hobbit, diminutif de Banazir, signifiant en hobbit "le niais", "le simple".

=> Samwise, niais et sage

(Au début: jardinier, serviteur un peu sot et lourdaud.
A la fin: sauve son maître, gagne l'expérience du monde, hérite de Cul-de-Sac, devient maire, fonde une dynastie.)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Tari Miriel
Grand Messager de l'Eriador
avatar

Nombre de messages : 4026
Age : 28
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mer 25 Juin - 7:10

ouah, épatant, encore une fois !!! Very Happy c'est très très intéressant !
Sur quels noms as-tu travaillé, à part ceux des Hobbits ?
Revenir en haut Aller en bas
Cirya des forêts d'argent
Gardien des Runes Tolkiendil
avatar

Nombre de messages : 727
Age : 35
Localisation : dans le domaine d'Elentari
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 26 Juin - 14:03

A propos de Frodo, j'ai aussi vu quelque chose dans le dico de mythologie germanique de Claude Lecouteux : Frodi / Frotho, roi de la famille des Skjöldungar (je suppose que c'est le même roi norvégien^^)
Mais mon dico ajoute aussi qu'il peut être vu comme une incarnation du dieu scandinave Freyr, qui s'appelle Fro dans certaines contrées allemandes... Et cette racine "fre-" ou "fro" signifie apparemment "seigneur", ce qui va plutôt bien à notre Frodo, un sage seigneur...

(mais je ne remets aucunement en cause le boulot déjà fait^^)
Revenir en haut Aller en bas
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Jeu 3 Juil - 7:06

Les à-côtés sont les bienvenus! Merci pour tes infos, Elencirya, ça complète bien.

Tari, j'ai travaillé sur Gandalf (qui viendra à la prochaine livraison), Smaug, le nom des Nains... mais j'avoue que cela reste tout de même principalement centré sur les Hobbits. L'univers elfique m'est moins sympathique, de même que celui des hommes. En outre, c'est sans doute trop démesuré pour moi. Si certains ont des informations complémentaires...Wink

Pour l'heure, un petit passage par mon cher Gollum!


d)

« Il était une fois un Gobelin habitant dans un trou. »

Voici le début d’une chanson dans « La princesse et le Gobelin », histoire de George McDonald que Tolkien lut étant enfant.

-> On reconnaît les réminiscences de ce vers dans sa fameuse formule d’ouverture.

Hobbits et Gobelins… semblent donc venir du même trou !

Et ils se réunissent dans une seule et même créature de la mythologie anglo-saxonne : le Hobgobelin, correspondant en général à notre farfadet.

Hobbits + Gobelins -> Hobgoblin =

- Hob -> lutin : esprit bienveillant
- Goblin -> gobelin : esprit malveillant

=> créature malicieuse :
- soit bon esprit perverti
- soit mauvais esprit repenti

-> Créature ambivalente en marge de la justice

=> On trouve la dualité qui anime la tension dramatique des romans de Tolkien, et condensée en particulier dans le personnage de Golum.


En effet, si Bilbo est le Hobbit originel, Gollum est l’anté-Hobbit.

Le véritable nom de Gollum est au départ Sméagol.

Sméagol
= fouir (de l’anglais moderne « smial »)
= fouiner, s’insinuer (du vieil anglais « smygel »)

Déagol
= secret (de l’anglais moderne « dial »)
= secret, ou cacher (du vieil anglais « dygel »)

Sméagol, avide, a assassiné son cousin pour lui prendre l’anneau. Depuis, il est resté caché, « s’insinuant et fouinant » nous dit Tolkien, dans les Monts Brumeux. Lorsqu’on lui demande comment il a eu l’anneau, il répond que c’est son cadeau d’anniversaire, de peur qu’on ne découvre le secret du meurtre de Déagol.
Là, Sméagol va subir une lente transformation au fil des siècles, maintenu en vie par l’anneau, et deviendra Gollum, être aux gargouillements inquiétants et au corps ravagé par cette vie recluse.

Sméagol était devenu un Hobgobelin, esprit innocent perverti par l’anneau, qui tentera de revenir au bien, notamment lorsque Frodon le nommera.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
La Halfeline
Grande Pie
avatar

Nombre de messages : 39
Age : 30
Localisation : Comté-Franche
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   Mer 9 Juil - 5:36

Dans les premiers brouillons de « Bilbo le Hobbit », Tolkien n’avait pas choisi le nom Thorin pour le chef des Nains, comme nous le verrons plus tard, mais, aussi étonnant que cela puisse paraître, Gandalf, nom nain du Dvergatal (cf § suivants).

Ce n’est que dans les versions suivantes que Gandalf le Nain devint Gandalf le magicien. Nous allons voir ce qui a pu pousser l’auteur a une telle modification.

En décomposant le nom Gandalf à partir du norvégien ancien, on aboutit à un jeu de significations dont l’esprit se recoupe :

Gand = magique

Gandr = baguette de sorcier

Alf
= Blanc
= Elfe

Gandalf à la baguette blanche
-> renvoie à son bâton

Gandalf le magicien blanc
-> montre avec précision quelle influence la signification cachée des noms peut exercer sur la trame dramatique de Tolkien

Gandalf, le magicien elfique
-> Gandalf est un esprit surnaturel d’Aman, royaume des Elfes.
-> Suggestion d’une intrigue qui le ramène vers sa terre natale de Valinor.

Nous voyons ainsi que la langue elle-même était pour Tolkien sa façon d’appréhender le monde, qu’elle lui inspirait effectivement à partir de simples mots des chapitres entiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://lanterne.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'histoire est tracée dans le nom...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'histoire est tracée dans le nom...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand l'histoire est tracée dans le nom...
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Dans le Nord, il n'y a pas que des corons.
» C'est l'histoire de deux blondes dans une douche [TERMINE]
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Poney Fringant :: Les livres :: Réflexion-
Sauter vers: